Coup d’Etat au Soudan : le Premier ministre et plusieurs membres du Gouvernement mis aux arrêts

Depuis des semaines dans une escalade de manifestations violemment réprimées par les forces de l’ordre, le Soudan-pays d’Afrique de l’Est- replonge dans une nouvelle incertitude, moins de trois ans après la chute de Oumar El Béchir emporté par la rue, après plus de 30 ans de règne sans partage.

L’armée a fait arrêter le Premier Ministre Abdallah Hamdok et plusieurs membres du Gouvernement. Ils sont retenus par les forces armées dans des lieux gardés secrets.

Dans la capitale Khartoum, le réseau internet a été coupé tandis que les manifestants irrités par les arrestations envahissent les rues. L’arrestation de ces dirigeants civiles a mis le feu aux poudres.

Le Premier ministre qui refuse de baisser les armes, a appelé ses partisans à résister à travers des manifestations contre le coup d’Etat.

A la chute d’Omar Al-Bachir, un accord de partage du pouvoir de transition avait été scellé en 2019 entre les militaires et une coalition de partis civils. Mais la cohabitation n’a jamais été facile entre les deux parties.

A suivre…

Africatribune 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.