Col. Amara Camara : « A ce stade nous ne sommes pas en mesure de vous dire qu’il y a eu détournement ou malversation financière »

« Le rôle de l’État, c’est de planifier, d’ordonner et de contrôler. Dans le mécanisme de contrôle qui a été mis en place, il a été constaté que des décaissements ont été effectués à une proportion qui méritait des explications sur des cas particuliers. Donc les personnes qui étaient responsables de cela ont été rappelées, invitées pour des séances de travail. Au cours des séances de travail il leur a été demandé d’apporter des justificatifs des dépenses qui ont été effectuées. À l’heure actuelle, nous disposons de ces justificatifs », a fait savoir Colonel Amara Camara.
Ensuite il a annoncé que « des enquêtes et des mesures appropriées sont en train d’être prises par rapport à ces justifs. Là-dessus, on tient à le dire et on est très formels et très catégoriques, s’il s’avère que des sorties d’argent n’ont pas été dans l’intérêt du service public pour lequel ça a été débloqué, nous prendrons toutes les mesures liées à ces décaissements qui ont été faits. Là-dessus, on sera très regardant et il n’y aura aucun état d’âme. Parce qu’il est important aujourd’hui en Guinée qu’on comprenne et accepte le plus souvent que nous devions plutôt servir le pays au lieu de se servir du pays ».
Amadou Bayo Kanté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.