Situation politique : Cellou Dalein Diallo appelle à une ville morte le 3 mai…

Après leur rencontre au QG de l’Union des Forces Démocratiques  de Guinée (UFDG), le lundi 30 avril à Hamdallaye, les leaders de l’opposition ont décidé de reprendre leurs manifestations politiques dans le pays.

Au menu de cette rencontre, deux thèmes étaient inscrits à l’ordre du jour : le niveau de la mise en œuvre des recommandations faites après la rencontre entre Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé le 1er avril dernier et  les différentes plaintes déposées par la justice contre des militants et responsables de l’opposition.

« Nous avons décidé de reprendre nos manifestations pacifiques parce qu’il n’y a aucune volonté politique d’aller de l’avant, de rester dans la dynamique de l’apaisement et dans la décrispation et il n’y a aucune volonté perceptible de trouver une solution au contentieux électoral», a affirmé le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Dialllo.

Par ailleurs, le président de l’UFDG a appelé ses militants et sympathisants d’observer une ville morte le jeudi 3 mai et de venir soutenir les responsables de l’opposition convoqués au Tribunal de Première Instance de Dixinn le 3 mai 2018.

« Le Jeudi 3 mai, jour de convocation des leaders de l’opposition au tribunal de Dixinn, nous allons inviter tous nos militants et sympathisants d’accompagner l’opposition pour répondre à cette convocation devant les tribunaux. Nous allons leur demander d’observer une ville morte ce jour 3 mai pour que l’opinion nationale et internationale sachent que nous sommes victimes de violences et de harcèlement judiciaire qui sont orientés uniquement vers les militants de l’opposition », a fait remarquer M. Diallo.

                                                                                                                      La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
24 × 22 =