Passation de service aux ministères de l’Economie-Finances et du Budget

Le nouveau ministre entrant M. Mamady Camara de l’Economie et des Finances en remplacement  de Madame Maladho Kaba, d’une part, de M. Ismael Dioubaté, ministre entrant du Budget en remplacement de Mohamed Lamine Doumbouya, d’autre part, ont tous pris part à la cérémonie de passation de service le mardi 29 mai 2018 à Conakry.

A cette occasion, le ministre entrant de l’économie et des finances parlant en son nom et au nom du ministre du Budget a expliqué comment ces deux départements entendent désormais imprimer  une nouvelle dynamique dans le fonctionnement de ces deux ministères, générateurs de ressources financières pour la lutte contre la pauvrété, objectif du chef de l’Etat, le Pr. Alpha Condé.

« Ma nomination intervient à un moment où le président met en œuvre plusieurs chantiers, en vue de faire la Guinée émergeant, j’appréhende avec la responsabilité acquise, toutes les charges inhérentes à ma nouvelle fonction… »., commencera par dire, le ministre Camara.

Ainsi, pour faire face à cette contrainte majeure, ajoutera le ministre, « nous n’avons d’autres alternatives, que de renforcer la résilience de notre économique en la diversifiant à travers une industrialisation basée sur nos produits agricoles, forestier et minier. Au-delà de la nécessaire résilience à bâtir pour faire face à la volatilité des cours des matières premières , je reste convaincu que la politique économique de la Guinée, doit se focaliser sur la diversification pour répondre aux aspirations des guinéens à des emplois descends et a un mieux-être ».

Le ministre insistera sur un fait : « le défi de la mobilisation des ressources interne reste important à côté des financements extérieurs pouvant être disponible ainsi que ceux potentiellement mobilisant  a travers des partenariats publics, privée. Avec les collègues des autres départements ministériels, nous bâtiront cette équipe, de bonne relation de collaboration entre le ministère de l’économie et des finances, la Banque Centrale et le ministère du Plan et du développement économique, permettront des concertations régulières et fructueuses, à l’instar des noms, nous devons bien garder les trésors de la République, mais mieux que les noms, avec mon collègue ministre du Budget, nous devons augmenter les trésors de la République en améliorant la collecte des ressources intérieurs. La mobilisation de ressources intérieures dans la transparence et l’équité, doit guider nos actions aux quotidiens », concluera le ministre.

Aboubacar Ben Soumah

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
7 + 28 =