PAC : les travailleurs demandent le départ de la Directrice Générale et son adjointe

Les travailleurs du Port Autonome de Conakry (PAC) ont demandé ce mardi 4  septembre  2018, le départ de  leur Directrice Générale, madame Hawa Keita et son adjointe, madame Aissatou Aribot.

Ils l’ont fait savoir ce jour même à la Direction Générale du port 24 heures après avoir demandé à ces dernières de  donner des explications  relatives au contenu du contrat de concession du port de Conakry à la société turque « Albayrak ».

Dans les locaux de la Direction Générale du port autonome, ces travailleurs ont d’abord commencé  a récité de la Fatiya plusieurs fois et distribuer des noix de colas rouges  pour demander le tout puissant  Allah de les venir en aide afin que ce contrat qui menace leurs emplois échoue et que les traitres soient démasqués.

Sur les raisons de leur présence devant la Direction, le Secrétaire Général adjoint de la section syndicale du port autonome de Conakry, Aboubacar Soumah dira ceci : «  Aujourd’hui, nous sommes rassemblés tous pour demander maintenant le départ des deux Directrices (Hawa Keita et son adjointe, Aissatou Aribot). Nous demandons leur départ pour la simple raison que le contrat qui a été signé n’était pas un contrat qui était favorable pour nous les travailleurs. C’est pourquoi nous avons demandé aujourd’hui leur départ ».

Pour lui,  cette lecture de la Fatiya  trouvera solution à leur problème.

«  Ce que le bon  Dieu a décidé va se faire de gré ou de force. Mais, il faut demander sa clémence, il faut demander au bon Dieu d’éclairer toutes les zones d’ombre, c’est pourquoi nous avons récité la Fatiya », expliquera M. Conté.

Plus loin,  il rassure en ces termes : «  On a un plan B qu’on ne vous a pas dit et nous le gardons à notre niveau ».

Selon une navigatrice au port autonome de Conakry,  Hadja Asmaou Touré, les deux Directrices avaient promis aux travailleurs qu’elles ne signeront jamais ce contrat qui n’est pas bénéfique pour la Guinée en général et des travailleurs du port en particulier. Mais, fort malheureusement, elles ont vu le contraire.

« A notre fort étonnement, nous apprenons qu’elles ont signé ce contrat sans la présence des autres Directeurs sectoriels. Ce sont les deux qui sont partis signer le contrat. Nous  demandons l’annulation de ce contrat. Si cela n’est pas fait, nous demandons le départ  des deux Directrices. Je vous rappelle que c’est la Directrice qui a signé et l’adjointe a mis le cachet  », a affirmé madame Touré.

Selon certains travailleurs du port, les deux Directrices se sont rejetées les responsabilités ou d’ailleurs la Directrice Générale a dit qu’elle n’est ni de près ni de loin associée  à cette  signature de contrat. Des propos rejetés par les travailleurs «  mais c’est archi faux ».

De son côté, le chef de la section audit interne du Port Autonome de Conakry, Bangaly Nabé, lui porte un doigt accusateur sur le ministre des transports Aboubacar Sylla : «  Ce qui est sûr, moi je parle du fameux contrat concernant le ministre des transports. Hier,  il était dans l’opposition et en même temps leur porte-parole et s’il était toujours  dans cette opposition  aujourd’hui, il allait saboter ce contrat. Mais aujourd’hui, comme il est rentré dans le système, il a appelé les deux dames de venir  signer. On est vraiment désolé. L’on se rappelle que c’est ce même Aboubacar Sylla qui avait critiqué le contrat de Boké à l’époque…Nous ne sommes vraiment pas d’accord ».

                                                                      Alphonse Y

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
7 × 7 =