Crise politique : le compte rendu de la rencontre entre Alpha et Celllou Dalein Dialllo

Le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo a bel et bien repondu à l’appel lancé par le président de la République Alpha Condé, qui a eu lieu ce lundi 2 avril 2018 au palais Sékoutouréyah.

En effet, lors de cet entretien, les deux hommes influents de la vie politique guinéenne ont brièvement échangé sur les violences post-électorales et la proclamation définitive des résultats du dernier scrutin.

Pour le chef de file, cette rencontre a été une occasion de rappeler les revendications de l’opposition : « On a eu de longues et franches discussions. J’ai pu librement exprimer mes préoccupations et défendre les revendications de l’opposition dans son ensemble.  Je pense que j’ai été entendu. Maintenant on attend de voir l’application et quelle suite, le comité de suivi va donner à la demande du M. Alpha Condé en ce qui concerne les réclamations de l’opposition »

C’est ainsi qu’il a saisi l’occasion pour annoncer la suspension des manifestations de cette semaine.

« Je profite de l’occasion pour informer les militants et sympathisants que les manifestations prévues mardi, mercredi et les jours suivants sont suspendues jusqu’à ce que le comité de suivi puisse proposer la solution pour la publication de vrais résultats ».

A noter que, selon le Secrétaire général à la présidence, Kiridi Bangoura, le président Alpha Condé poursuivra sa série de rencontres avec les autres partis politiques, les jours à venir. Ce mardi il recevra la mouvance présidentielle.

A l’issue de cet échange très enrichissant entre les deux personnalités, voici la décalration officielle qui a été faite par le sécrétaire général à la présidencu au terme de la rencontre:

“le présidence de la République Alpha Condé a reçu ce lundi 2 avril 2018, le chef de file de l’opposition, El hadj Cellou Dalein Diallo. Après un entretien franc et fructueux realtif à la situation intérieure en général et aux révendications de l’opposition en particulier, il a été convenu ce qui suit :

-Privilégier le dialogue et la concertation pour régler toutes les divergences dans la vie politique  en général, dans le processus électoral en particulier;

– De demander au comité de suivi de l’accord politique, de trouver une solution au différend électoral qui porte sur 6  communes urbaines et 6 communes rurales sur les 342 que comptent le pays.

– Le président de la République  demande au comité de suivi de mettre en œuvre avec diligence l’accord politique octobre 2016, notamment l’adoption de la nouvelle loi de la CENI à la prochaine session des lois de l’assemblée nationale, l’audit et l’assainissement du fichier électoral avant les prochaines élections législatives.

-De tout mettre en œuvre pour identifier les différents responsables de toutes les violences qui ont entrainé morts d’hommes et causé d’importants dégâts matériels, qui qu’ils soient, afin de les traduire devant les cours et tribunaux du pays.

-D’apporter une assistance aux victimes et à leurs familles par des indemnisations légales,

-De promouvoir le dialogue et la paix sociale, l’unité nationale, les valeurs et principes démocratiques des Républicains en lançant des appels au calme et à la retenue.

-Ils déplorent l’escalade dans les propos et des comportements inconséquents des personnalités publiques et de citoyens appelant à la haine et à la division des différentes communautés du pays. Ils en appelent à la justice d’appliquer la loi dans toute sa rigueur;

-le président de la République Alpha Condé et le Chef de file, Cellou Dalein Diallo, déplorent toutes les victimes civiles et militaires, des violences politiques et de nombreux dégâts matériels et expriment leur compassion et leur solidarité à toutes les familles ayant perdu des morts”.

Ibrahima Soya Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
16 + 26 =