Alpha Condè à Gueckedou menace les hauts cadres de la localité…

Le président Alpha Condé, au cours de son meeting ce mercredi 31 janvier à Gueckedou, n’a pas hésité de menacer et mettre en garde tous les hauts cadres de la localité.

En effet, le Professeur promet de limoger tous ses cadres de la ville, du premier au dernier, si dans trois (3) mois, les femmes ne parviennent pas à obtenir des crédits suffisants pour le fonctionnement  de leur mutuelle financière des femmes africaines (MUFFA).

« Vous n’avez pas fait votre travail. Vous devez prendre votre bâton de pèlerin, aller dans les sous préfectures, expliquer aux femmes que signifie la MUFFA, c’est important. Comment les femmes à Faranah, à Mamou, à Labé arrivent à collecter 100 milles. Pourquoi pas à Gueckedou? Parce que les femmes ne sont pas informées. Alors je vous donne trois mois, vous les responsables, du ministre au préfet et autres. Si dans trois mois, les femmes de Guéckedou n’ont pas cotisé jusqu’à 500 milles vous perdez tous vos postes. Il faut que cela soit très clair… », prévient le président.

Alpha Condé a pris en témoin le Doyen des sages: « Doyen, si je prends des sanctions, il ne faut pas venir à Conakry pour me demander pardon. Alors, il faut faire en sorte que les cadres qui sont là aillent mobiliser les femmes, s’ils ne le font pas, je vais prendre des sanctions… », a t-il insisté.

Dés après cette vive réaction du président, le ministre du Commerce, Marc Yombouno a pris la balle au rebond. Il promet de commencer dès maintenant, la sensibilisation auprès des femmes, sur la nécessité des MUFFA.

A rappeler qu’au cours de cette rencontre avec la population, Alpha Condé a offert 60 millions aux sages, 40 millions aux femmes et 40 autres millions aux jeunes.

                                                                                                                                     MY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
20 ⁄ 10 =