Fête de Maouloud : Elhadj Badru précise, « Il y’a des récompenses lorsqu’on la célèbre »

La réligion est contraintes même si elle rassemble autours de valeurs à intérêt commun. C’est pourquoi, le grand imam de Labé, ville religieuse située en moyenne Guinée, soutient que la célébration du Maouloud (anniversaire de naissance du prophète Mahomet PSL) a des bienfaits chez le musulman.  Elhadj Mamadou Badrou Bah, interrogé, explique tout d’abord comment célébrer le Maouloud.

« Comment célébrer le maouloud ? Il faut aller à mosquée, lire le Saint Coran, faire le djikr (wird), faire des azkars (invocations) et des prières, parler du Prophète Muhammad (Paix et Salut sur Lui), prier sur lui, rappeler ses œuvres, faire des sacrifices, prêcher la bonne parole et encourager les fidèles à faire des bonnes œuvres », précise le chef religieux.

« Quand on fait tout ça pour l’amour de notre Prophète, on aura beaucoup de récompenses de la part de Dieu parce que Dieu aime qu’on l’adore comme ça, il aime qu’on l’adore en observant le jeun et faire des prières nocturnes (nafil). Même le Prophète Muhammad (Paix et Salut sur Lui) jeûnait pour célébrer sa naissance (son anniversaire). Donc, les récompenses sont nombreuses lorsqu’on fait le mawloud pour l’amour du prophète », explique-t-il.

Alors que certaines personnalités vertueuses soutiennent que fêter le maouloud n’a pas de rétributions chez Allah à l’au-delà, Elhadj Badrou Bah souligne qu’il ne veut pas entrer dans des polémiques tout en conservant sa version des faits.

Abdoul Maf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.