Vente des médicaments illicites : les pharmaciens privés de Guinée menacent d’aller en grève

Si rien n’est fait par les autorités pour lutter contre la vente illicite des faux médicaments, et qu’ils ne prennent pas en compte leurs revendications,  les pharmaciens privés de Guinée  décident d’aller en grève dans un bref délai. Ils l’ont fait savoir ce  mercredi 27 mars 2019, dans une déclaration rendue publique au cours d’une conférence de presse.

Dans cette déclaration, ces pharmaciens dénoncent la vente partout  des faux médicaments dans les rues , de la disparition d’un camion remorque  de plus de douze tonnes, d’une valeur de 33 milliards de francs guinéens. «  Les nombreux cas de cancers , de diabète , d’hypertension et autres maladies  graves enregistrées  en Guinée sont dus à la manipulation de ces faux  médicaments  par des non professionnels » déclare Dr Elhadj Mohamed  Manizé kolié

L’ordre national des pharmaciens et le syndicat des pharmaciens  privés de Guinée, disent avoir interpellé plusieurs  fois les autorités publiques  pour solliciter leur implication  dans la lutte contre  la vente illicite des médicaments. Ils  prévoient  d’aller en  grève générale de trois jours renouvelables sur toute l’étendue du territoire national, dont la date sera communiquée bientôt.

Ainsi, le  syndicat et l’ordre des pharmaciens privés de Guinée, par la voix de  son secrétaire général  réclament :

-la fermeture immédiate du marché de faux médicaments  de Madina et l’arrêt  de la vente illicite du médicament sur le territoire national

-la mise à la disposition de la justice, des responsables des sociétés MEDCO et DISPROPHARM, impliqués dans  la disparition  de ce camion  remorque

– la non-ingérence de tiers dans les procédures  judiciaires

-La limitation du nombre de sociétés grossiste d’importation

-La réinstallation soutenue des pharmaciens à  l’intérieur du pays où ils ont été chassés par les commerçants

-L’exonération de toutes taxes à l’importation  des matières  premières  et emballages  destinés aux pharmaciens pour la production locale en pharmacie  ou industrie

2019, dans une déclaration rendue publique au cours d’une conférence de presse.

Pour terminer,Dr Elhadj Mohamed  Manizé kolié insiste que:  «  Cette grève, qui sera malheureusement la première depuis l’indépendance de la Guinée est non négociable. Elle sera suspendue dès la satisfaction effective des points de revendications ».

MY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
30 − 22 =