Lutte contre la drogue : 3,5 kg de cocaïne saisis à l’aéroport de Conakry

3,5 kilogrammes de cocaïne ont été saisi le 13 janvier 2019  à l’Aéroport de Conakry-Gbessia par les Services d’Office Central Anti-Drogue (l’OCAD) en synergie avec la brigade de ciblage de la Douane.

Le présumé détenteur d’origine ghanéenne résidant au Brésil après son arrestation a été présenté le mardi 22 janvier 2019 à la presse. Cette présentation à la presse guinéenne s’est déroulée  au  siège du secrétaire général à la Présidence chargé de la lutte contre la drogue, sis à Coronthie dans la commune de  Kaloum.

Interrogé par la presse pour des explications, l’officier enquêteur Ibrahima kalil Camara, commissionnaire divisionnaire de police   précise que   la drogue était dissimulée dans les boucles métalliques des ceintures qui sont au nombre de 159 : « Chaque boucle renfermait plus de 30 grammes de cocaïne. La drogue a été saisie sur un ressortissant ghanéen du nom de Golfreid. Il a quitté le Brésil et transité par Dubaï pour venir ici à Conakry   où il a été immédiatement arrêté. Il nous a dit le nom de  son fournisseur. Les enquêtes continuent. Nous ne pouvons pas vous dévoiler le nom de celui à qui il devrait remettre la drogue à Conakry »

Interrogé, le mis en cause, GolFreid Diomated, âgé de 35 ans, se dit surpris de voir cette drogue dans ses colis : « On m’accuse d’être porteur de drogue. Moi, je ne fais que le business des bisous notamment les boucles d’oreilles, les bracelets, les chaînes. Ce qu’on vous a montré ne m’appartient pas. C’est un ami qui m’a remis pour le remettre à quelqu’un à Conakry. C’est ce qu’il revend là-bas au Brésil. En Guinée, les bijoux marchent beaucoup et mon ami a profité de mon voyage pour me remettre son colis. Devant moi, je ne vois pas mes objets. Je suis d’accord qu’on m’a pris avec ces ceintures mais aussi, je veux qu’on expose aussi mes bagages pour qu’on sache que je ne suis pas un narcotrafiquant. Je ne connais même pas où se trouve mon colis qui ne contient que des bijoux ».

Par ailleurs, une voiture noire, de marque Nissan Primera, immatriculée RC 9826 AP,  qui servirait  dans un braquage à main armée a été  retrouvée abandonner dans le quartier carrière  dans la commune de Matam. Cette voiture a également été présentée à la presse par  le commissaire divisionnaire de Police, Ibrahima Kalil Camara qui est le Directeur Central adjoint  de l’OCAD (Office Central Anti-Drogue).

                                                                                         Mohamed Y

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
9 + 1 =