« L’Etat n’investit pas dans l’aménagement des sites touristiques », affirme le ministre Thierno Ousmane Diallo

L’humanité a célébré mercredi 27 septembre 2017,  la journée mondiale du tourisme sous le thème « Tourisme durable, un outil au service du développement ».

En Guinée, cette journée a été célébrée dans un contexte alarment qui explique l’état de dégradation avancé des infrastructures hôtelières, artisanales et touristiques.

Le thème de cette année ne correspond pas au contexte guinéen à cause des multiples problèmes auxquels les visiteurs sont confrontés de Conakry à l’intérieur du pays. Le  secteur du tourisme et de l’hôtellerie est l’un des secteurs clé d’un pays, mais en Guinée malheureusement ce secteur figure parmi les plus défavorisés.  Pour soutenir cette thèse, le ministre du tourisme, Thierno Ousmane Diallo est revenu sur quelques difficultés auxquelles son ministère est confronté.

« Je  n’ai pas la prétention de dire que tout va bien dans le secteur du tourisme en Guinée, mais nous faisons beaucoup d’effort pour que ce secteur aille de l’avant. Laissez-moi-vous dire que l’État n’investit pas dans l’aménagement des sites touristiques.  Nous,  en tant que ministère de tutelle, faisons en sorte d’intéresser des investisseurs aux sites touristiques. Nous faisons leur promotion en leur expliquant et en facilitant leur installation dans notre pays. Nous avons réussi à avoir beaucoup de partenaires pour l’aménagement de notre circuit touristique. Les gens parlent d’abandon de nos plages, mais vous savez que l’aménagement des plages de Conakry ne relève pas seulement du ministère du tourisme et de l’hôtellerie, il y a beaucoup de paramètres qui est engrangé ».

Le constat amer de nombreux observateurs est  qu’en Guinée on a l’impression que le secteur du tourisme se  résumerait aux hôtels et aux plages. Pourtant il y a d’autres facteurs lucratifs très importants qui sont jeté dans l’oubliette par les autorités en charge. Il s’agit notamment de l’artisanat.

En Guinée, la journée mondiale du tourisme de cette année a coïncidé à la marche pacifique de l’opposition. Malgré cela, le ministère a célébré cette journée dans un climat de sérénité.

Il faut noter que c’est en 1980 que l’Organisation des Nations-Unies a dédié le 27 septembre de chaque année comme  journée mondiale du tourisme.

 

                                                                                                                          Aboubacar Ben Soumah                      

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
15 + 23 =