Journée ville morte à Conakry: l’appel de l’opposition n’est pas suivi à Kaloum

L’appel à la ville morte lancé par l’opposition politique guinéenne au lendemain de sa marche pacifique n’a pas été entendu dans le centre ville de Kaloum comme d’habitude à Conakry. D’après notre constat,  l’administration fonctionne normalement, le secteur du commerce est ouvert.

D’abord au grand marché Niger,  plusieurs   magasins et boutiques sont ouverts et les marchandes et étalagistes sont toujours à leurs places, et de leur côté les citoyens vaquent librement à leurs activités.

Rencontré devant sa boutique Mamadou Bhoye Diallo ne veut pas entendre parler de ville morte : «  pourquoi rester à la maison quant on sait que tu vis du quotidien. J’ai une famille à nourrir et elle vit de ce commerce. Donc, nous le mot ville morte de l’opposition n’est pas la bienvenue, parce que ce n’est pas cette opposition qui m’aide à nourrir ma famille »

Quant à la  circulation  elle est fluide,  mais peu de passagers sont au niveau des carrefours ou au bord de la route à l’attente des véhicules comme d’habitude avec des longs file de passagers.

 ScoopGuinée/africatribune

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
6 + 12 =