Interview : tout sur la mise en place prochaine de la Chambre Nationale du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat

 Le ministre du Commerce, Marc Yombouno a, au cours d’une interview accordée à notre rédaction fait le point  de la mise en place des  bureaux régionaux  et communaux du commerce et d’industrie  mais aussi projeter la mise en place du prochain  bureau exécutif national de la chambre du commerce d’industrie et d’artisanat de Guinée qui pourrait voir le jour durant le premier trimètre de cette année. Lisez !

Régional Info : Bonjour Monsieur le ministre du commerce,  alors dites-nous comment s’est passée ou s’est déroulée l’élection de l’ensemble des bureaux régionaux du commerce et de l’industrie de la capitale ?

Marc Yombouno «  La mise en place des instances de la chambre à différent niveau  fait partie de nos prérogatives. Et nous avons commencé ce travail dès notre nomination à la tête du département du commerce.

Dans notre lettre de mission 2014, il était déjà souligné de procéder à la mise en place des instances de la chambre du commerce, d’industrie et d’artisanat de Guinée. Donc, depuis 2014, nous avons commencé ce travail par la préparation  des outils y afférents, par des missions, et aussi par la mise en place des structures de gestion de ces élections. Il faut noter que, dans ce travail, sont impliqués plusieurs départements ministériels dont les principaux sont : les ministères du commerce, de l’industrie, de l’hôtellerie et de  l’artisanat,  de la  justice, de l’administration du territoire et d’autres départements comme celui de la sécurité.

A cet effet, une commission nationale des élections a été mise en place : dès le début de  2015, nous avons commencé  par  la mise en place des instances au niveau préfectoral. Donc, aujourd’hui les 33 préfectures de  notre pays disposent chacune de son bureau préfectoral de la chambre de commerce, d’industrie et d’artisanat  de Guinée.

Après la mise en place des bureaux au niveau préfectoral, nous avons procédé aussi à la mise en place des bureaux au niveau des 7 régions administratives  de l’intérieur  du pays. Je veux citer Kankan Boké, Labé, Mamou, Kindia, n’Nzérékoré qui ont eu à mettre en place aussi leurs bureaux par rapport aux représentations  qui sont venues des préfectures pour constituer les bureaux au niveau régional.

Au niveau de Conakry, je parle toujours dans la période 2014-2015, nous avons mis en place aussi dans les cinq communes, les bureaux communaux de la chambre de commerce d’industrie et d’artisanat de Guinée. Donc,  il ne restait que le bureau régional de la région spécial de Conakry. Et ce qui fut fait l’année passée en 2017 à travers un long processus de concertation, de dialogue avec l’ensemble  des acteurs, et nous sommes arrivés à avoir un consensus  pour la mise en place de ce bureau, en respectant bien sûr la réglementation en vigueur.

Nous devons dire de passage, qu’on a eu un blocage,  une suspension de ces élections pendant presque une année et demi voire deux ans et c’est  vers la dernière moitié de 2017,  que nous avons réussi  à mettre  en place le bureau régional de la chambre de commerce et d’industrie et d’artisanat de Conakry.

Aujourd’hui à peu près, si je prends en terme de résultat, 33 préfectures ont leurs bureaux de la chambre de commerce d’industrie et d’artisanat, 8 régions c’est-à-dire avec Conakry, ont leurs bureaux régionaux de la chambre de commerce et d’industrie de Guinée. Il ne nous reste plus que le bureau exécutif national. Donc, on peut aujourd’hui dire que nous sommes à plus de 85%  de réalisé par rapport aux objectifs de mise en place  de cette instance importante pour notre pays.

Et il faut savoir que, la chambre de commerce est un organe consulaire du ministère du commerce qui en assure la tutelle, mais c’est un outil d’intermédiation et d’appui entre l’Etat et le secteur privé. Donc, c’est différent des fédérations, des patronats et autres qui ont des associations…

Nous projetons pour ce premier trimestre finaliser la mise en place de la chambre nationale du commerce, d’industrie et d’artisanat de Guinée. Déjà il faut noter que le corps électoral, pour le bureau exécutif national est constitué  de deux composantes ; il y a des députés consulaires élus  qui vont venir des 8 régions, c’est-à-dire 8 par région qui va constituer le corps en partie de 64 députés consulaires.

Et nous avons aussi d’autres composantes qui viendront des représentants des démembrements, c’est-à-dire des regroupements socioprofessionnels des domaines de commerce, d’industrie d’artisanat et des services où il est demandé à  ces démembrements de se faire représenter selon leur importance par  nombre de personnes. Ce groupe aussi va constituer un groupe de 64 députés qui va faire en somme 128 députés consulaires pour l’élection du bureau exécutif national qui sera constitué de 15 membres ».

Monsieur le  ministre du commerce, dites –nous, à quand  exactement,  la mise en place du bureau exécutif national du commerce, d’industrie et d’artisanat de Guinée ?

 Il n’ y a pas une date fixe parce que  nous avons pour le moment un travail en cours, c’est-à-dire, c’est  le choix des 64 membres qui viennent des représentations des regroupements socioprofessionnels des activités du domaine. Donc, il y’aura un travail d’analyse qui sera fait, et nous allons voir  est-ce que ces démembrements  qui nous envoient des représentants sont en conformité  avec la loi, avec la réglementation, est-ce que ces représentations sont dignement agréées  par les autorités réglementaires.

Tout ce travail va nous amener à la fin de ce mois. C’est pourquoi nous disons que l’objectif que nous nous fixons  en terme de temps, c’est de procéder à l’élection pour avoir une chambre nationale  qui soit inscrite  dans nos activités du premier trimestre 2018. Donc, c’est la période pour nous de tenir cet objectif ».

                                                                                      Propos recueillis par Mohamed Y

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
9 + 26 =