États-Unis: la police tire sur un homme noir, la ville de Kenosha s’embrase

C’est une nouvelle bavure policière aux États-Unis. Le Wisconsin a ouvert ce lundi 24 août une enquête criminelle après que la police de la ville de Kenosha a tiré ce dimanche à plusieurs reprises dans le dos d’un homme noir. La victime se trouve dans un état grave. Les policiers impliqués ont été placés en congé administratif.

Un voisin filme la scène avec son téléphone portable : on y voit Jacob Blake faire le tour de sa voiture garée devant une maison. Il est suivi par deux policiers qui pointent leurs armes sur lui. Quand l’Afro-Américain ouvre la porte pour s’installer sur le siège du conducteur, l’un des policiers l’attrape par la chemise et lui tire à sept reprises dans le dos.

Selon des médias locaux, les trois fils de Jacob Blake se trouvent à l’intérieur du véhicule au moment des faits. La police de Kenosha déclare avoir répondu à un appel pour un incident domestique. Il est alors cinq heures de l’après-midi ce dimanche. Les témoins racontent que Jacob Blake avait tenté de s’interposer dans une dispute entre deux femmes et qu’il n’était pas armé.

La vidéo devient virale

Alarmés par la diffusion de la vidéo sur les réseaux sociaux, plusieurs centaines de manifestants se ruent dans la soirée vers le lieu du drame et s’affrontent aux policiers anti-émeutes jusqu’au petit matin. Un couvre-feu est instauré dans la ville.

Ce lundi, l’indignation est grande. « Nos vies ont si peu de valeur », s’insurge l’avocate des droits civiques Sherrilyn Ifill, « que les policiers n’hésitent pas à tuer pour ne pas avoir à parler ou à négocier ».

Avec RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
25 + 1 =