Célébration de la journée nationale de lutte contre l’Insécurité Maritime en Guinée

Ce lundi 29 mai 2018 à Conakry on a procédé à la célébration de la journée nationale de lutte contre l’insécurité maritime en Guinée.

C’est une initiative de la Préfecture Maritime dont l’objectif est d’échanger avec les acteurs de la mer, comment prévenir d’éventuels désagréments au niveau des côtes maritimes guinéennes.

Cette journée a réuni tous les coordinateurs maritimes afin de trouver une piste de solution des eaux guinéennes du fait que ces derniers temps, l’espace maritime guinéen a enregistré plusieurs incidents dont les attaques à mains armées, la violation des frontières maritimes, le piratage des bateaux.

En effet, les 90% de commerce illicite se passe en mer et la majeure partie de marchandises guinéennes arrivent par la voie maritime.

Selon Colonel N’Famara Diomandé, Préfet Maritime, la mer est l’un des poumons économique de la Guinée :

« Sûrement d’autres ont entendu parler de l’architecture de Yaoundé qui interpelle toutes les nations côtières c’est-à-dire qui sont au bord de la côte à prendre les dispositions pour lutter du fait que 90% de commerce mondial se passe par la mer, la grande partie des marchandises que nous recevons en Guinée vient par la mer ; si aujourd’hui, les navires continuent d’être attaqués, cela va jouer sur l’assurance ; bien sûr les incidences vont rejaillir sur le panier de la ménagère, donc c’est pourquoi on a appelé, les chefs de port de venir ensemble, travailler ensemble pour lutter contre cela parce que ce n’est pas bon pour notre économie ».

Pour Docteur Djènè Saran Camara, présidente de la commission de défense et de sécurité à l’Assemblée Nationale, ajoute que les propositions issues de cette journée de réflexion seront soutenues et vulgarisées auprès des députés afin que la Préfecture Maritime soit équipée.

« Nous nous battons au niveau de l’Assemblée Nationale pour que les propositions de loi qui seront issues à ce niveau dans le cadre de la sécurité maritime viennent à l’Assemblée Nationale parce que nous savons que c’est un domaine important et intéressant. Comme vous le savez, le plus souvent nous sommes objet d’attaques par les bandits armés, ces attaques accumulées ont déclenché un déclin au niveau de la Préfecture Maritime » a conclu Docteur Djènè Saran Camara.

Enfin, cette journée de réflexion permettra aux autorités du secteur maritime d’être mieux outillé pour faire face aux multiples défis.

Aboubacar Ben Soumah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
28 − 22 =