AG RPG : Alpha condé demande la restructuration  du parti

Le président Alpha Condé  accompagné du vice-gouverneur de la BCRG (Banque Centrale de la République de Guinée) et par ailleurs, secrétaire exécutif de l’UFR, Baidy Aribot et son conseiller à la présidence, Ousmane Bah, également président du parti l’UPR s’est rendu ce samedi 11 août su siège du RPG Arc-en-ciel à Gbessia. Dans son message en manika, le chef de l’Etat a invité les militants de rendre le parti plus fort, il a demandé aussi une restructuration du parti, qui selon lui, doit aboutir à un congrès national.

Dans son compte-rendu, le chef de l’Etat a d’abord rappelé qu’il s’est avant tout rendu au siège de l’UPR d’Ousmane Bah avant d’être au siège du RPG Arc-en-ciel  pour la simple raison dit-il «  vous savez depuis au temps de feu Bah Mamadou paix à son âme nous avons mené la lutte politique ensemble. Il n’y a trop de rumeurs dans notre pays, raison pour laquelle je suis parti voir Sidya Touré hier et passer voir aujourd’hui Bah Ousmane à son siège pour que le peuple sache la vérité, pour que cesse les rumeurs ».

Parlant de son parti le RPG qui selon  lui n’est plus comment avant, car il plus de poids, regrette-t-il, A cet effet, Alpha Condé lance un appel aux militants du parti au pouvoir « Je demande  de restructurer les comités de bases en laissant les gens choisir librement les gens qu’ils considèrent comme les leurs. Personne ne doit imposer quelqu’un, si vous mettez un comité de base, les gens n’ont pas confiance, on doit renouveler les comités de base à la sous-section, à la section, à la fédération, à la coordination et enfin au congrès. Comme ça le parti va être le parti dans lequel tous les militants se reconnaissent, non pas le parti de quelque caciques. Voilà le problème, donc, il faut qu’on se retrousse les manches tous. Sans le parti il y a pas de ministres, il y a pas de président, il y a rien. Le parti c’est la colonne vertébrale, s’il n’y a pas de colonne vertébrale tu ne peux pas marcher. Alors redonnons  au parti cette force plus qu’avant. J’étais en prison, mais jamais le parti n’a été aussi fort que quand j’étais en prison, pourquoi ?, c’était vous, mais c’est grâce à vous les femmes, mais  des jeunes doivent prendre l’exemple sur vous, ils sont trop pressés aussi parfois…allons ensemble. . Il faut le reconnaitre qu’aujourd’hui le parti est tombé.  Donc il faut restructurer le parti, qu’on écoute le peuple élire celui qu’il veut. Laissons le problème de copinage pour  sauver et aider  le partiSi nous ne  rapprochons pas les jeunes de nous, les mettre dans les structures du parti on ne pourra pas aller de l’avant. Donc, il faut accepter celaVoilà ce que je suis venu vous dire ».

MY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
28 × 12 =