Risque d’une année blanche en Guinée : « Cette situation est due à l’arrogance et à l’irresponsabilité du gouvernement », affirme Cellou Dalein Diallo

L’opposition républicaine a aminé une conférence de presse ce mardi 11 décembre 2018 à la maison de la presse de Coléah pour parler de la situation sociopolitique actuelle de la Guinée.

Au  cours de cette rencontre,  plusieurs points ont été abordés notamment la non organisation des élections locales et le refus du gouvernement à aller à la table de négociation avec le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) pour qu’enfin les élèves reprennent normalement le chemin de l’école.

Le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo affirme qu’Alpha Condé ne veut pas organiser les élections locales et estime que c’est une violation de la loi : « C’est face au refus du gouvernement d’appliquer l’ancien code qui prévoit l’élection au soufrage direct des conseils communaux  et des chefs de quartiers qu’on a  cédé pour ne pas se retrouver dans la rue afin d’exiger la tenue des élections locales. C’est dans la loi que la durée des mandats des élus sont définis, mais en Guinée,  il faut qu’on manifeste parce qu’Alpha Condé ne veut pas organiser les élections, c’est une violation de la loi ».

Pour lui,  on devrait traduire le gouvernement devant la Haute Cour de Justice.

«  Mais il y a une tendance à mettre dos à dos l’opposition et les autorités du pays. Ce sont  les autorités du pays qui ont la responsabilité d’organiser les élections mais elles ne le font pas ! Nous n’avons aucun recours puisque la justice est infondée mais la rue est autorisée par la constitution. Nos enfants ne vont pas a l’école depuis octobre, nous courrons  vers une année blanche, cette situation est liée à l’arrogance et à l’irresponsabilité du gouvernement. On ne peut pas sacrifier l’éducation des enfants, c’est plus important que les infrastructures, on a beau construit des infrastructures si l’éducation est sacrifiée, nous serrons assis sur une bombe », a fait remarquer le chef de file de l’opposition.

                                                                                             Aye Condé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
29 − 13 =