Grève des Enseignants : l’USTG se désolidarise du SLECG

Suite à la  grève lancée par le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), qui est à son troisième jour et qui commence à avoir des impacts sur le système éducatif guinéen, le bureau exécutif de l’union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG) a pris, de nouvelles sanctions contre des cadres du (SLECG). Ce fut au cours de sa réunion extraordinaire tenue ce mercredi 15 novembre 2017, à son siège à Boulbinet dans la commune de Kaloum,

Selon le secrétaire général, de l’Union Syndical des Travailleurs de Guinée (USTG), Abdoulaye SOW,un seul point était à l’ordre du jour, à savoir, le cas d’une dissidence au sein du SLECG, qu’il qualifié d’une indiscipline caractérisée, qui a tendance à remettre en cause les fondements de leur organisation syndicale, en affectant son fonctionnement et ses textes fondamentaux.

Pour ce faire, le bureau exécutif national de l’USTG a dans une déclaration rendue publique décidé ce qui suit :

-Confirme et valide cette suspension des camarades Aboubacar Soumah et Abdoulaye Portos du SLECG et leur interdit à compter de ce jour, l’exercice  de toute activité syndicale à travers le pays ;

-Demande à tous les travailleurs guinéens, ses adhérents en particulier, de considérer cet avis de grève publié par les intéressés comme nul et de nul effet.

Balla Youmbono

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.