18è édition du FENAC 2019 : la région administrative Faranah remporte le 1er prix

Lancé le 16 décembre dernier par le président de la République, le Pr Alpha Condé, la 18ème édition du Festival National des Arts et de la Culture (FENAC) a pris fin ce jeudi 19 décembre à Conakry, par la consécration de la région administrative de Faranah qui a remporté le 1er prix du plus grand événement culturel du pays.

Pendant ce festival 2019 qui a pour thème central ‘’La consolidation de la paix’’, la musique du terroir a été mise en valeur dans toute sa diversité culturelle issue des quatre  (4) régions naturelles du pays et la zone spéciale de Conakry. Cela grâce aux participants qui ont été à la hauteur de l’événement pour égayer le public, tout en livrant le message de la paix et de l’unité nationale.

Du 16 au 18 décembre,  la compétition a été intense entre les participants dans les épreuves de percussion, d’orchestre moderne et de l’ensemble instrumental.

Ainsi, à l’issue de cette belle bataille artistique, les membres du jury composé d’anciennes vedettes de la musique guinéenne, ont désigné la région administrative de Faranah, vainqueur de la 18ème édition du FENAC en empochant un montant de 300 millions GNF, suivie de la région administrative de N’Zérékoré qui décroche  250 millions GNF et celle de Kankan qui complète les marches du podium en obtenant 200 millions GNF.

En ce qui concerne la zone spéciale de Conakry, c’est la commune de Matam, qui a remporté l’unique prix et reçoit la somme de 150 millions de GNF.

La cérémonie de clôture a pris fin par les discours du représentant du président Alpha Condé, des ministres d’Etat, ministre du Tourisme de l’Hôtellerie et de l’Artisanat,  Thierno Ousmane Diallo et celui de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, Bantama Sow.

Pour le représentant du Chef de l’Etat, la Guinée doit être fière de sa culture qui a vaillamment honoré le pays à l’étranger lors du premier régime. Sur ce, il reste persuadé que la Guinée retrouvera sa place sur scène internationale, grâce à son ministre tutelle Bantama Sow, qui œuvre pour revaloriser la culture guinéenne.

C’est dans ce même état d’esprit que, le ministre de la Culture dira qu’il est satisfait du déroulement de ce festival qui a permis aux artistes de faire passer le message de la consolidation de la paix à travers la musique traditionnelle.

Alors après avoir affirmé que la Guinée est un scandale culturel, le ministre Bantama Sow, a exhorté les musiciens à plus de créativité pour maintenir la paix tout en revalorisant la musique traditionnelle.

Pour clore, il a déploré l’absence de la région administrative de Labé à cette 18ème édition, avant de promettre que les autorités de cette localité répondront pour avoir boycotté le festival devant le gouvernement.

Il faut signaler que ce festival 2019 a été aussi enrichi par la brillante prestation en guest-star, de Soul Bang’s, de Singleton et de Sayon Camara ’’Taramakhè’’ qui ont enchanté le public.

Bah Ibrahima

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
10 ⁄ 5 =