Une gamme de produits d’AGAPE+Guinée exposés à Conakry

AGAPE-Guinée +, est une PME sise dans le quartier Sonfonia-Centre et qui est dirigée par Nelson Fatima Claire Fall fondatrice de cette entrprise.

Ce jeudi 12 avril 2018, il a été procédé à l’exposition des différentes gammes de productions de cette entreprise en présence  du Secrétaire Général de l’ambassade de Belgique, Jeans Jacques Dohgne.

Cette entreprise a été créée en 2011, suite à une formation reçue par la fondatrice à Lomé qui a permis à cette brave femme de créer une activité génératrice de revenus.

Cette PME composée de 4 personnes et de bénévoles, produit des savons à base d’huile de palmiste, d’huile rouge, d’argile, d’huile de coco, du beurre de karité, du miel et du lait de soja. En plus, l’entreprise produit aussi des savons en liquide, en poudre et de l’eau de javel.

Dans le but de mieux se perfectionner et d’élargir sa gamme de production, Madame Claire et son équipe  viennent de bénéficier d’une formation de deux semaines par une experte belge, Valérie Tubé sur l’invitation d’une association belge Echange-Expert.

Lors  de cette exposition, nous avons eu l’occasion de découvrir plusieurs types de savons faits par Mesdames Valérie et Claire. Parmi ces produits, il y’ a entre autres, les savons à base du bissap qui permettent de mieux traiter la peau, le savon bicolore qui lutte contre les moustiques et des savons orange antimicrobien.

Avec toute cette gamme de produits, le principal apport de Madame  Valérie a été au niveau de la réduction de la soude caustique qui était à plus de 70% pour être désormais ramener à 10%.

Pendant l’exposition, Madame Claire et son équipe ont fait une démonstration convaincante devant le public émerveillé.

A noter que cet atelier comprend un équipement permettant de sécher le savon après avoir mélanger les produits, pour découper les savons en morceau et aussi une machine de presse.

Au terme de l’exposition, nous avons recueilli l’avis du Secrétaire général de l’ambassade de Belgique Jean Jacques Dohgne qui a dit que l’objectif de sa visite était d’échanger avec la Directrice de AGAPE+ et voir comment  améliorer la qualité et la gestion de l’entreprise en offrant plus de  perspectives.

 Après avoir salué la détermination  de Madame Claire, il nous a rappelé que la coopération technique belge Enable, travaille sur des projets portant sur l’insertion des jeunes et l’intégration des migrants. C’est ainsi qu’il a conseillé aux jeunes évoluant dans les ONG de s’intéresser aux institutions qui peuvent financer leurs projets dans leur pays au lieu d’aller outre-Atlantique.

Ce fut l’occasion pour Madame la Directrice d’expliquer comment elle s’est retrouvée dans ce business : « Je me suis lancée dans cette activité par manque de travail. Je fais ce travail pour aider les autres, je suis formatrice aussi, j’aide d’autres personnes. Avec cette activité, je m’en sors bien. Si j’ai  des partenaires pour m’accompagner, ça  serait bien, car je compte augmenter la capacité de production de l’entreprise », dira-t-elle.

Poursuivant son speech, elle envoie un message à l’Etat dont elle sollicite l’aide afin de former en masse les femmes et les jeunes en les encourageant à travers le partenariat avec le ministère de la jeunesse.

En outre, elle a remercié l’organe Echange-Expert qui l’a envoyé Madame Valérie pour améliorer la qualité de ses produits. C’est ainsi qu’elle dira aux femmes qui ont un problème de peau qu’au lieu de chercher à acheter des produits à l’extérieur, qu’ils sont disponibles chez AGAPE+.

Quant à la formatrice, elle nous a rappelé sa mission en Guinée en disant ceci :  « mon rôle c’était de bosser avec Claire et améliorer sa recette. Notamment au niveau  du dosage en soude caustique et l’aider à diversifier sa gamme de produits en apportant différents types de savons, mais aussi des savons solides ; on a fait aussi du shampoing et du savon à barbe », s’exclame-t-elle.

Par la suite, elle a donné un petit conseil à son « élève » pour mieux commercialiser son produit, c’est-à-dire, trouver d’autres canaux  au-delà du marché, tels que les Hôtels, les pharmacies et autres.

Cette exposition a connu aussi la présence de l’ONG Carbone-Guinée, censée de suivre les femmes qui travaillent dans cette PME. L’ONG apprécie déjà ce que fait AGAPE+ qui offre des produits de qualité sur le marché guinéen et surtout donne de l’emploi aux femmes.

Ibrahima soya bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
18 × 23 =