Un étudiant sénégalais accusé d’apologie du terrorisme

Ousseynou Diop est en prison depuis janvier 2015 pour un post Facebook où il semblait se réjouir des attentats contre Charlie Hebdo.

Le post a été jugé comme faisant l’apologie du terrorisme.

Son procès a été renvoyé au 8 janvier 2019.

Cette décision permettra aux avocats de l’intéressé, nouvellement constitués de s’imprégner du dossier.

L’affaire est désormais jugée en correctionnel puisque les charges d’apologie du terrorisme ont été abandonnées.

Les juges ont toutefois refusé d’accorder à Ousseynou Diop la liberté provisoire, ce que ne comprennent pas les avocats du jeune étudiant.

Maitre Assane Ndioma a déploré, dans les médias sénégalais, le maintien en détention de l’étudiant alors que même le procureur ne s’est opposé à sa libération provisoire.

Ses avocats soutiennent qu’en correctionnelle le mandat de dépôt ne doit pas dépasser 6 mois alors que leur client a déjà passé près de 4 ans en détention.

BBC Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
24 − 13 =