« Un client, un compteur », la nouvelle devise d’EDG !

Les nombreux clients de la société d’Electricité de Guinée (EDG) qu’ils soient domestiques ou professionnels seront bientôt dans l’obligation de choisir entre les compteurs post ou à prépaiement ! Une annonce faite lundi 03 Juillet par l’Administrateur général d’EDG, Abdenbi Attou à Conakry, lors de sa rencontre avec ses Chargés de zone.

Attou a rappelé que le rendement global d’EDG n’est que de 65%, très en-dessous des autres pays comme le Sénégal avec la Sénélec qui a un pourcentage de 82%.

L’Administrateur Général a donc estimé que sa société enregistre beaucoup de pertes financières qui sont dues entre autres à l’inadéquation entre le prix d’achat et le prix de vente. Car selon lui, certains clients ne payent pas normalement leurs factures. Alors du coup, EDG est plus que déterminée à se redresser tout en renforçant sa qualité de service.

« EDG tourne à perte et elle ne vit que de la subvention de l’Etat qui s’élève à des milliards de francs guinéens. EDG est une société  encore très malade financièrement. Nous avons des déséquilibres structurels très importants. Des déséquilibres entre le prix de vente et le prix d’achat. Imaginez que vous soyez un épicier, vous achetez un produit et vous le vendez à un prix inférieur, il y aura un déficit. Nous avons des pertes techniques et commerciales importantes. Nous avons une facturation  au forfait et non pas une fracturation réelle à travers le système  de comptage que nous voulons mettre en place. Le taux de facturation est aujourd’hui 14 à 15%, alors que dans d’autres pays  ils approchent  dans les 100% puisque chaque client a un compteur. En Guinée, il faut que chaque client  ait son compteur, prépayé ou post-payé peu importe », a décidé Abdenbi Attou.

Selon M. Attou, EDG a une dette de 1600 milliards non payée. C’est pourquoi, il envisage un plan de redressement rapide.

ScoopGuinée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
32 ⁄ 16 =