TPI de Mafanco : le procès des membres du mouvement ‘’Amoulanfé’’ renvoyé au 08 juillet.

Le procès de deux membres du mouvement ‘’ Amoulanfé’’ opposés au projet de changement constitutionnel en Guinée,  a repris  ce lundi 1er juillet 2019, au tribunal de première instance de Mafanco a été de nouveau renvoyé à huitaine selon l’avocat.

Devant le tribunal, les mis en examens Ousmane Akham Sakho et Oumar Bélla Baldé ont indiqué que c’est dans l’enceinte de la Maison des Associations et ONG de Guinée (MAOG), qu’ils ont été arrêtés

Au sortie de l’audience Me Alseny Aissata Diallo, précisé que : «  l’audience d’aujourd’hui, vous pouvez retenir qu’après les débats de fond, après toutes les questions posées par toutes les parties, à savoir nous de la défense et le parquet, le dossier est renvoyé à huitaine pour les réquisitions et les plaidoiries pour les avocats de la défense »

Mais déjà  l’avocat rassure ses clients qu’ils peuvent  s’estimer heureux  le temps que le débat a pris, les faits sont tellement clair : « déjà notre victoire se fait sentir avant même les plaidoiries et réquisitions, avant même que le dossier ne soit mis en délibéré. Nous avons le pressentiment que nous sortirons victorieux de cette procédure, de cette bataille judiciaire »

A rappelé que, Ousmane Akham Sakho et Oumar Bélla Baldé sont  poursuivis pour attroupement interdit, susceptible de troubles à l’ordre public, arrêtés le 09 juin dernier alors qu’ils étaient en réunion de concertation pour le lancement du mouvement Amoulanfé.

Mohamed Y

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
22 − 5 =