Téléphonie mobile : l’Union pour la Défense des Consommateurs de Guinée entend lutter contre la mauvaise facturation

Téléphonie mobile : l’Union pour la Défense des Consommateurs de Guinée entend lutter contre la mauvaise facturation

Les usagers des services de téléphonie mobile de Guinée sont confrontés à de multiples problèmes de nos jours notamment  la mauvaise connexion, l’arnaque, la non couverture du réseau dans toutes les régions de la Guinée. Et aucune mesure n’est prise par les autorités pour protéger les consommateurs. Malgré l’installation de la fibre optique, la qualité des appels et de la connexion internet reste à désirer.

Face à ce constat, notre reporter a tendu son micro au  président de l’Union pour la Défense des Consommateurs de Guinée (UDCG) afin de recueillir ses impressions sur le sujet. Le président de l’UDCG, M’Bany Sidibé accuse donc  le ministère des postes et des télécommunications et l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunication (ARPT) de n’avoir pas joué  leur rôle pour remédier à ce problème.

« Nous venons de constater ces derniers temps, une mauvaise facturation de la part des opérateurs de téléphonie mobile au vu et au su de l’ARPT. C’est l’occasion pour nous de demander à l’Assemblée Nationale au cours de la session de la loi des finances de publier toutes les redevances, les impôts, les taxes et les licences que les opérateurs payent à l’ARPT et à la Direction Générale des impôts afin de permettre aux consommateurs de comprendre comment ils sont facturés, et aussi de tout faire pour que l’assiette fiscale de la taxe sur la consommation téléphonique soit délimitée. Aujourd’hui nous sommes au regret de constater que tous les services clientèles, les bonus, les flots sont payés par les opérateurs aux consommateurs. Ce qui n’est pas normal… », a expliqué M’Bany Sidibé.

L’organisation pense que c’est une violation de la loi 018, la loi sur la cybercriminalité et la loi sur la protection des données  personnelles.

« Nous venons de constater de graves violations des cahiers de charge et des conventions des opérateurs que ces sociétés ont librement signé avec l’Etat guinéen. Ce n’est un secret  pour personne qu’il y a des dispositions importantes en termes de couverture du territoire, en termes de la facturation et de la qualité des réseaux aujourd’hui dans notre pays. Et malgré cela,  nous assistons à une grave violation de l’article 04 relatif à la couverture du territoire nationale. En 3 ans, tous ces opérateurs devaient couvrir les chefs-lieux de toute les sous préfectures mais au grand regret aujourd’hui la plupart de ces opérateurs ne se trouve pas dans toute les sous préfectures de la Guinée, et l’ARPT ne prend aucune mesure pour rétablir les consommateurs dans leurs droits. »,  a signalé le président de l’UDCG.

Pour terminer,  M. Sidibé invite les opérateurs de téléphonie mobile à revoir à la baisse leurs tarifs avant de menacer d’user de toutes les voies légales pour rétablir les consommateurs dans leurs droits.

                                                                                   Aboubacar Ben Soumah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
18 ⁄ 6 =