Session des lois 2018 : ce discours de Kory Kondiano qui fâche Fodé Oussou!

Le vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Fodé Oussou Fofana  et président du groupe parlementaire des libéraux démocrates était très remonté ce jeudi 5 avril 2018, suite au discours tenu par le  président de l’Assemblée Nationale, Claude Kory Kondiano. C’était à l’occasion de  l’ouverture des travaux de la session des lois .

L’honorable Kondiano a déclaré que les acteurs politiques  font  preuve des  pratiques et des actes néfastes récurrents et délibérés pour freiner les activités et empêcher le développement et la croissance économique du pays. Ce qui a du coup, attiré la colère l’homme fort de l’UFDG.

« Il s’agit  des acteurs politiques dont les pratiques et les actes néfastes récurrents et délibérés pour freiner les activités et empêcher le développement et la croissance économique du pays, vont en s’amplifiant au détriment des intérêts supérieurs du pays qui ne cessent d’en souffrir. Parmi ces pratiques  et actes engagés par ces acteurs pour casser l’économie et saper l’image du pays à l’intérieur et à l’extérieur, il y a les manifestations intempestives et la diabolisation de ses institutions. Je tiens à attirer l’attention des acteurs politiques et sociaux sur le fait que leurs comportements dépendent la stabilité et la paix social dans notre pays, ainsi que le développement et la croissance économique qui peuvent en découler », dira t-il.

Ensuite, il les invite en ces termes  « Je vous invite chers compatriotes, à privilégier le dialogue et, par conséquent, à mettre fin à cette violence impitoyable à laquelle vous avez soumis le peuple de Guinée qui n’a jamais vécu, de manière aussi permanente une situation aussi dangereuse. je me demande pourquoi certains d’entre nous ont aujourd’hui autant de haine pour un pays qui, pourtant, est, bien le leur.  Aussi, vous inviterais-je encore aujourd’hui, comme je l’avais  fait dans mon discours de clôture de la session budgétaire pour l’exercice de 2018, à accepter d’observer une trêve politique et sociale de longue durée pour ne pas continuer à casser ce pays cher à chacun de nous ».

Dans une interview qu’il a accordé aux médias, Dr Fodé Oussou Fofana  réplique: « je pense que le discours qu’il a tenu, n’est pas le discours d’un président de l’assemblée nationale. Un président de l’assemblée nationale doit se mettre au déçu de la mêlée. Un président de l’assemblée nationale doit tenir un discours qui n’est pas politique. Mais nous avons eu l’impression que c’est la porte parole du gouvernement de M. Alpha Condé qui a tenu un discours. Et quand tout le monde va dans le sens de l’apaisement, quand tout le monde va dans le sens de reconnaître que les revendications et des enseignants et de l’opposition sont légitimes, monsieur le président de l’assemblée nationale pense qu’il y a certains guinéens qui sont capables d’aller voir la communauté internationale pour demander à cette communauté internationale de ne pas accepter d’aider et accompagner la Guinée, ça c’est triste. C’est comme si on était dans la révolution, dans les années 1956, j’ai l’impression que notre président de l’assemblée nationale est toujours resté communiste, il est toujours resté social il pense que le monde n’a pas évolué. Nous prenons ce discours avec vraiment beaucoup de peine, ça ne fait pas honneur à notre assemblée…. c’est mieux pour lui de faire lecture  de son discours à ses conseillers avant de tenir un discours comme ça qui fait la honte et qui n’est pas un discours digne d’un président de l’assemblée nationale ».

MY pour ScoopGuinée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
33 ⁄ 11 =