Sénégal : face à la pression le gouvernement allège les mesures restrictives de la riposte contre le COVID-19

Couvre-feu, transports, restauration… L’exécutif sénégalais a annoncé un allègement des mesures entrées en vigueur depuis mars pour faire face à la pandémie de Covid-19.

L’heure est à la reprise économique au Sénégal. Voilà, en substance, ce qu’ont annoncé les ministres sénégalais de la Santé, de l’Intérieur et des Transports en conférence de presse commune, ce jeudi 4 juin dans la matinée.

« Le gouvernement, comme d’habitude, reste à l’écoute des populations pour contribuer à la relance des activités économiques », a justifié le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, condamnant toutefois les violentes protestations contre le couvre-feu et l’état d’urgence qui ont émaillé le pays ces dernières 48 heures, et mené à l’arrestation de plus de 200 personnes.

À la suite du bilan quotidien du ministère de la Santé, Aly Ngouille Ndiaye pris place au pupitre, masque chirurgical sur le nez, afin d’annoncer une série d’allègements des mesures instaurées le 24 mars, avec l’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire.
Vers un retour à la normale

D’abord, le couvre-feu, objet de vives contestations, est repoussé de 23 heures à 5 heures du matin, au lieu de 21 heures. Le secteur de la restauration « très touché économiquement », bénéficie lui aussi d’un assouplissement des mesures « à compter de ce jour ». Les restaurants pourront ainsi rouvrir, à condition qu’ils procèdent à certains aménagements permettant la distanciation sociale. Les salles de sport sont elles aussi autorisées à rouvrir. En revanche, l’accès aux bars et le sport sur la plage restent interdits.

Avec J.A

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
19 − 19 =