Santé : le bilan 2019 de la CTN/FBR apprécié par les autorités du ministère de la Santé et ses partenaires techniques et financiers

La Cellule nationale technique du financement basé sur les résultats (CNT/FBR) a procédé, le jeudi, 23 janvier 2020, à la présentation du bilan de sa mise en œuvre, sous la présidence du Secrétaire général du ministère de la Santé Publique, Dr Sékou Condé qui avait à ses cotés, le Conseiller dudit ministère, chargé de la Politique Sanitaire, Dr Mamady Kourouma ainsi que d’autres cadres des ministères concernés et ses partenaires techniques et financiers.

Dans son mot de bienvenue, le Coordonnateur national de la CNT/FBR, le Dr Daman Kéita, a rappelé que la présente séance porte sur la présentation du bilan de sa structure, lancée courant mars 2019.

Il a mis l’accent sur le contexte du FBR qui a démarré sous forme de projet pilote dans la préfecture de Mamou de 2016 à 2018. Avant d’être élargi, au regard de ses résultats concluants sur quatre (4) autres préfectures du pays, notamment, Télimélé et Dubréka (Région de Kindia); Kouroussa et Mandiana (Région de Kankan).

Le Dr Kéita a, à cette occasion, noté que, le rôle fondamental de la Cellule Technique Nationale du Financement Basé sur les Résultats (CTN/FBR) a pour mission essentielle : d’assurer la coordination de l’ensemble des activités en lien avec l’approche FBR à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. Il s’agit particulièrement de: l’élaboration des documents de normes et procédures de mise en œuvre du FBR ; la planification et le suivi de la mise en œuvre de ses interventions ; la mobilisation de ses ressources nécessaires et; l’évaluation de l’impact de l’approche FBR au niveau des structures cibles.

A travers une présentation, l’équipe de la CNT/FBR a déroulé le niveau de la mise en œuvre du plan d’action opérationnel centré sur 31 activités prévues dont 21 ont pu être réalisées durant les neuf (9) mois de cette phase de démarrage en 2019.

Aussi, il a été question du niveau de contribution financière de ses partenaires techniques et financiers pour un montant total prévu de  plus de 12 milliards GNF. Malheureusement, a-t-elle fait remarquer l’équipe de la CNT, sur ce montant  prévu, seulement 1 589 366 422 GNF ont été mobilisés avec un taux de décaissement de l’ordre de 13 %.

Avec cette enveloppe financière, la Cellule a réalisé sur le plan institutionnel: la révision et validation du manuel national de procédures du FBR du ministère de la Santé; la révision et validation du manuel de procédures du Fonds d’achat qui est une annexe du manuel générique du ministère de la Santé; la participation à la formation en FBR de quatre (4) cadres au Bénin; et, la supervision des sessions de formation des prestataires du FBR dans les quatre(4) districts de la zone du projet de Renforcement des Services et des Capacités Sanitaire (PRSCS) sur financement de la Banque mondiale.

Sur le plan opérationnel, elle a aussi effectué: la catégorisation des districts et des formations sanitaires dans les quatre districts sanitaires de la zone du PRSCS; la formation en FBR de 29 formateurs centraux, régionaux et préfectoraux des régions de Kindia et Kankan; la formation de 261 prestataires des Formations Sanitaires (FOSA) dans la zone du PRSCS.

S’agissant des activités en cours de réalisation, l’équipe a mentionné, la mise en place d’un Comité national de pilotage; le fonctionnement de la CNT; le recrutement de deux agences régionales de contractualisation et de vérification (AVC) du FBR; l’évaluation de la mise à jour des indicateurs de base sous achat et, l’organisation du recrutement d’un développeur pour l’application du portail web.

En terme de défis, les responsables de la CTN ont relevé, l’absence de financement d’activités FBR par le budget national (BND); l’absence de financement du fonctionnement de la Cellule; celle des moyens logistiques et informatiques ainsi que le retard de la mise en œuvre des activités du fonds d’achat à travers le PSR sur financement de l’agence allemande de la coopération techniques (KFW).

Concernant les perspectives pour 2020, il faut noter: l’accélération de la mise en œuvre des instances de coordination de validation tant au niveau national que préfectoral; le lancement officiel des activités de FBR dans les quatre districts sanitaires couverts par le projet PRSCS; le plaidoyer pour l’obtention d’une allocation budgétaire du BND, gage de sa pérennisation; le démarrage des activités d’évaluation, de vérification et de paiement des subsides de performance des structures sous contractantes et, l’augmentation du nombre de prestataires des FOSA formés en FBR dans les zones du PRSCS.

A ces perspectives, il faut aussi ajouter, la formation des relais communautaires (RECO) des préfectures couvertes par le projet PRSCS; le suivi rapproché des acteurs lors de la mise en œuvre des activités de formation des prestataires; la négociation avec les partenaires techniques et financiers pour la prise en charge du fonctionnement de la Cellule; la poursuite des négociations avec le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) pour son implication effective dans la mise en œuvre du FBR; le démarrage du FBR avec l’Agence belge de la coopération technique (ENABEL) dans le district sanitaire de Mamou et, la négociation en vue d’étoffer le personnel de la CNT/FBR.

Dans l’ensemble, les autorités du ministère de la Santé et les partenaires techniques et financiers dont la Banque mondiale, l’UNFPA, l’USAID, KFW, ENABEL, Health Focus, … ont, tour à tour, manifesté leur satisfaction pour les accomplissements obtenus en 20219 et, la volonté d’accompagner davantage ce processus dont la réussite facilitera une couverture sanitaire efficace des populations guinéennes.

Jean Pierre Ouendéno

Journaliste, Consultant en Communication.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
10 × 23 =