Santé : La RDC accueille 46 agents sanitaires afin d’être outillés de l’expérience professionnelle sur la connaissance de l’Epidémie à virus Ebola.

La République Démocratique du Congo vient d’abriter la conférence Internationale sur la gestion de l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola.

Plus de quarante six (46)  agents sanitaires venus de huit (8) pays Ouest africain, ont pris part à cet atelier  qui a fermé ses portes ce vendredi 17 mars 2017 à Kinshasa la capitale congolaise.

L’objectif spécifique de cette rencontre, est de permettre aux pays participants à l’atelier de bénéficier  de l’expérience des chercheurs congolais dans la lutte contre l’épidémie de fièvre à virus Ebola qui a fait des milliers de victimes dans le continent Africain.

Des échanges d’expériences et débats des professionnelles en la matière, ont nourri la conférence durant son déroulement. Parmi les principaux animateurs, le premier chercheur africain  qui a découvert pour la première fois la maladie, Pr. Mouhébhé Tamfounau . Au micro de nos confrères de la RTG, il est revenu sur l’historique du virus Ebola avant d’évoquer la meilleure pratique de lutte contre la maladie virale.

‘’ L’histoire de cette maladie commence en 1976.Quand je suis revenu de la Belgique le ministre de la santé m’a dit qu’il y une maladie mystérieuse qui fait des ravages  il faut aller voir. A notre arrivée, l’hôpital était complètement vide. Quand la population a appris qu’il y a des médecins qui sont venus de Kinshasa, les malades ont commencé  à revenir. C’est ainsi que nous avons fait des prélèvements  pour cultiver les virus. C’est là donc que le virus a été découvert…

Le secret dans la lutte contre Ebola, c’est d’abord une bonne coordination puis chercher l’engagement de la population pour éviter les hostilités. C’est en ce moment-là que vous pouvez bien mener votre lutte pour vaincre la maladie. Pour le cas spécifique de la Guinée, le problème  est que le pays n’était pas préparé, les autorités n’ont pas compris que il fallait d’abord  avoir le cœur de la population par la sensibilisation afin d’avoir l’engagement de la communauté. Mais ils se sont précipités pour installer des centres de traitements, les infirmiers et les médecins s’infectent. Donc la population n’a pas eu confiance en eux,  a peur et fuit les hôpitaux ‘’ a-t-il affirmé.

Rappelons que le virus Ebola a apparu pour la première fois à Yambuku en République Démocratique du Congo  en 1976. Un village situé près d’une rivière appelée ‘’Ebola’’ qui a donné son nom à la maladie et a tué plus de 11.000 personnes selon les statistiques de l’Organisation Mondiale de la Santé donnés le 14 janvier 2016.

RTG/ E.A Millimono

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
30 ⁄ 15 =