Procès Fodé Baldé et Mohamed Bangoura : le juge  renvoie au 30 juillet les réquisitions et plaidoiries

Les débats autour du procès du journaliste Mohamed Bangoura et le communicant de l’UFR, Fodé Baldé  ont été poursuivis  ce lundi 22 juillet au tribunal de première instance de Kaloum avant d’être renvoyés au 30 juillet pour réquisitions et plaidoyer

Avant l’ouverture des débats, le tribunal a d’abord rejeté les exceptions soulevées par la défense au cours de la précédente audience, ainsi que leur demande d’annulation de la procédure.  Au cours de cette deuxième audience du procès, les débats sur le fond ont été engagés par les différentes parties.

Fodé Baldé de l’UFR se dit déterminé à se battre pour que la démocratie soit une réalité dans notre pays ; « Nous sommes déterminés, le jour où nous avons décidé de se battre pour la démocratie, nous savons réellement qu’il aura des obstacles et ses genres d’obstacles ne peuvent que nous renforcer pour qu’on puisse se battre afin que la démocratie soit une réalité dans notre pays ».

Pour l’avocat de la partie civile, maître Lancei Doumbouya il n’est pas question de nullité dans ce procès IL déclare «  Nous nous estimons que, le tribunal a fait une saine application de la loi, parce qu’il ne s’agit pas de soulever les nullités. Lorsque Vous les soulevez il faut  être en mesure de les démontrer.  Les faits qui sont déférés devant le tribunal doivent établir le lien de causalité entre le fait et la cause de nullité prévue par la loi ».

Après plusieurs heures de débats entre les différentes parties, le tribunal a rejeté l’affaire au 30 juillet prochain pour les réquisition et plaidoiries.

                                                                                                              Aye Condé

622 18 75 94

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
10 + 29 =