Procès de ‘’Grenade’’ : l’accusé nie tous les faits

?????????????????????????????????????????????????????????

Ouverture ce lundi 11 février 2019, au tribunal de première instance de Dixinn du procès de Boubacar Diallo Alias Grenade militant de l’UFDG. Poursuivi pour ’tentative de meurtre et détention illégale d’armes de guerre’’. Pour ses avocats, ce dossier est vide de contenu

Après  quelques mois de détention à Kindia, Boubacar Diallo a comparu à la barre devant le procureur Siddy Souleymane N’ Diaye en niant tous les faits qui lui sont reprochés

Dans  ses explications, l’accusé  explique les tortures qu’il a subit comment être branché au courant dans le seul but  de signer un procès-verbal préétabli, il affirme aussi que c’est à la gendarmerie qu’on lui  a donné une arme l’obligeant à la reconnaitre et à signer une audition qu’il ne connait pas le contenu avant d’être présenté au procureur Siddy Souleymane.,« On m’a forcé de reconnaître une arme. J’ai dit que c’est à eux de reconnaître cette arme… Je n’ai jamais détenu une arme. On m’a remis cette arme à la gendarmerie. J’entends le nom de PMAK, je n’y ai jamais touché »

Poursuivant son intervention, il dira que :  «  comment moi je peux prendre une arme pour tenter de tirer  des gendarmes, alors que moi-même j’ai sauvé la vie  des gendarmes. C’est plutôt les gendarmes qui ont tenté de me tuer. Ce sont eux qui m’ont tiré dessus..»

Sur les réseaux sociaux notamment Facebook, on voyait Boubacar Diallo en tenue militaire. Alors sur la question, il répond  que ces tenues appartenaient à ses frères et qu’il ignorait que le port de la tenue militaire par un civile était interdite en Guinée contrairement  à Dakar où il était parti pour se soigner, grenade dit avoir vu des civiles portés des tenues militaires. Plus loin il soutient qu’il portait  cette  uniforme pour se moquer de ses cousins.

Mohamed Y

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
29 − 24 =