Presse : trois lauréates remportent le prix Hadiatou Sow

Les lauréates de la 5ème édition du concours de journalisme au féminin dénommé « Prix Hadiatou Sow » sont désormais connues. Au nombre de trois, ces lauréates ont su se distinguer de par la qualité de leur travail et la pertinence de leurs sujets de reportage. Il s’agit de Kadiatou Diallo de Vision-Guinée, qui vient de Labé, elle remporte ce prix  dans la catégorie presse en ligne, de Sidibé Condé de la radio parlementaire (catégorie radio) et de Marie Angélique Bangoura de la RTG (catégorie  Télé). La remise de ce prix a eu lieu le vendredi 22 juin au Centre Culturel Franco Guinéen (CCFG).

Organisée par l’Alliance Femme et Medias (AFEM), cette cérémonie de remise de prix a enregistré la présence des hommes et femmes de média, des représentants des associations de presse, sans oublier les représentants des partenaires de cet évènement.

Pour la présidente de l’AFEM, organisatrice donc de cet événement, madame Diallo Monique Curtis, l’organisation de ce concours est parti d’un constat qui révèle que les femmes de media sont moins mises en valeur dans leur rédaction. Participer à ce concours, selon madame Diallo, les candidates démontrent leur audace et courage à aller de l’avant dans le métier qu’elles ont choisi de faire carrière.

D’après la présidente du jury, Aminata Sangaré, Journaliste à la  RTG, les critères énumérés par l’alliance femme et média sont la pertinence, l’originalité, l’effort de recherche, la conformité et surtout l’effort fourni dans la recherche des sujets. Donc c’est sur ces critères que nous nous sommes basés pour faire la dépouille et nous avons retenu 9 candidatures. Sur les 9 candidatures, il ya trois qui vont retenir notre attention. Dans les 9 candidatures nous n’avons pas enregistré de candidature de la presse écrite. Nous avons enregistré celles de la presse en ligne, de la radio et de la télévision qui ont retenu l’attention et comme vous l’avez vu en salle, ces différents articles ont été plébiscités par la diversité, le dynamisme qui prend en compte la pertinence et l’originalité. L’originalité, c’est-à-dire que le reporter sort du cadre de sa rédaction et fait un sujet en conformité avec les différents sujets proposés préalablement par le prix Hadiatou Sow. Il s’agit de la Démocratie qui parle de l’élection communale, de l’environnement et de l’énergie. Donc les trois lauréates ont compéti en politique et en environnement d’où l’insalubrité à Madina et les femmes qui se distinguent aujourd’hui dans le domaine politique  en Guinée et l’insalubrité à l’intérieur du pays notamment dans la région administrative de Labé. Ces trois femmes journalistes auront retenu donc la confiance des membres du jury pour la pertinence et  le professionnalisme dans le traitement des articles qu’elles ont proposé », a fait remarquer la présidente du jury.

Il faut noter que ce concours qui récompense la bravoure de la femme journaliste a été créé il y a de cela 10 ans. Il distingue des femmes de média dans les quatre catégories du journalisme à savoir la presse écrite, la presse en ligne, la radio et la télévision mais cette année, il n’y a pas eu de candidates en presse écrite.

                                                                                                                                                          Aye Condé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
48 ⁄ 24 =