Presse : le coordinateur général de Gangan TV déclare avoir été libéré provisoirement

Juste après sa libération dans la soirée du mardi 31 octobre 2017, le journaliste Aboubacar Camara, coordinateur  général du groupe de presse « Gangan », a tenu à préciser sur les ondes d’une radio privée de la place qu’il a été libéré provisoirement et que le procureur a décidé de porter  cette affaire devant un juge pour « diffusion de fausses rumeurs ».  Aboubacar n’a pas manqué de remercier tous les journalistes guinéens pour leur forte mobilisation demandant sa libération, malgré la barbarie dont certains ont été victimes à cause de lui.

A rappeler que les autorités guinéennes l’accusent d’être l’instigateur de la rumeur faisant état de la mort du président de la République, Alpha Condé.

Il faut noter de passage que cinq (5) associations de presse du pays ont,  à travers une déclaration commune pris à témoin l’opinion nationale et internationale de la tournure de cette affaire et du brouillage des ondes dudit groupe, sans aucune base légale le 30 octobre 2017 par les autorités guinéennes. Par conséquent, elles exigent le rétablissement du signal de la radio et de la télévision Gangan et l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités.

Vive la presse guinéenne

Plus jamais ça

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                H.D     

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
8 × 24 =