Presse : des journées portes ouvertes se tiennent du 22 au 24 mai à la HAC

L’objectif de ces journées portes ouvertes est de donner une plus grande visibilité à la Haute Autorité de la Communication (HAC) et montrer qu’elle est une institution au service de  toutes les composantes de la société guinéenne.

La première journée a connu la présence des institutions, des associations de presse ainsi que des partenaires de la presse.

Pour commencer, la présidente de la Haute Autorité de la Communication (HAC), Martine Condé a tenu à faire un bref rappel sur l’historique de cette institution, avant de préciser qu’avec le développement des technologies numériques, la mission de régulateur des médias devient plus complexe.

En plus des médias traditionnels, il faut veiller sur les contenus diffusés par les médias en ligne. A cela s’ajoute un contexte fait de diffusion en permanence de fausses nouvelles sur les médias sociaux. Pour elle, les défis de la régulation des médias en ces premières années du 21ème siècle sont nombreux. Pour y faire face, la HAC a notamment mis en place un système de monitoring innovant : le SYSMAPI (Système de Monitoring audiovisuel par Internet).

 Ce nouveau système nous permet de suivre en temps réel, les émissions des radios et télévisions, d’enregistrer les contenus diffusés et de les conserver.

 Pour sa part, le commissaire représentant le ministère des Postes et Télécommunication et de l’Economie Numérique à la HAC,  Mamady Keita, a donné quelques précisions sur le SYSMAPI : « Au jour d’aujourd’hui, nous couvrons déjà les 7 régions administratives y compris la zone spéciale de Conakry et en tout,  nous totalisons 33 radios, qui sont écoutées 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et leurs informations sont numérisées et stockées ».

Aye Condé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
11 × 10 =