Poursuites contre des journalistes: L’UPF solidaire

La section marocaine de l’Union de la presse francophone (UPF Maroc), dirigée par notre
consoeur de L’Economiste Meriem Oudghiri, condamne les poursuites engagées contre
quatre journalistes de la presse arabophone pour publication d’informations concernant une
commission d’enquête parlementaire sur la Caisse marocaine des retraites L’UPF dénonce
pareilles pratiques qui « mettent en danger la liberté d’informer et privent les citoyens de
leur droit d’accès à l’information » et estime que les journalistes ne doivent pas être
poursuivis en vertu du Code pénal, alors qu’il existe un Code de la presse qui ne prévoit
aucune peine d’emprisonnement. Rappelons que les quatre journalistes risquent une peine
de 1 à 5 ans de prison ainsi que des amendes pouvant aller jusqu’à 10.000 DH.
Source: Perpectivesmed.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
30 × 15 =