Plan d’urgence au Km36: les marchandes reviennent petit à petit

Le plan d’urgence de la sécurité routière lancé au mois de septembre 2017 commence à enregistrer petit à petit le retour de certaines vendeuses par endroit. C’est le cas du marché du km36  dans la commune urbaine de Coyah  et du marché d’Enta dans la commune de Matoto.  A ces endroits, l’on constate le retour  de certaines vendeuses.

Tout d’abord à Sanoyah-Km36,  le premier constat est que si au départ les agents déployés sur le terrain étaient visibles le long de la route mais ces jours ci, l’on remarque leur absence par endroit.

Il est  à signaler tout de même que si le côté qui était occupé par les vendeuses de friperies, et d’articles divers est déguerpi, force est de constater que l’autre côté reste occupé par d’autres vendeuses derrière le caniveau. L’on constate également le retour petit à petit des vendeuses (voir image), malgré les interventions à chaque instant de la police et de la gendarmerie qui prennent parfois leurs marchandises qu’elles récupèrent après avoir payé un quota. Le constat est le même au marché d’Enta.

Certaines d’entre elles rencontré par la rédaction du site « africatribune.net », ont fait savoir qu’il y a plus de places dans le marché et qu’elles n’ont pas d’autres endroits où vendre  leurs produits si ce n’est qu’en bordure de la route où elles gagnent des clients.

Nos tentatives de joindre les responsables de la police routière chargés de cette opération ont été vaine. Le bureau du responsable était fermé.

                                                                                                                                                  Balla Yombouno

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
21 + 18 =