Participation  de l’USTG au congrès de la CSI : les précisions d’Aboubacar Soumah.

Le secrétaire général adjoint de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) a animé ce vendredi 5 juillet 2019, une conférence de presse  à leur siège à  kaloum pour apporter des précisions sur  leur participation à la 108ème  session de la conférence internationale du travail, tenu à Genève au mois de juin dernier.

Dans sa communication, Aboubacar Soumah,  a tenu a rappelé le comportement du gouvernement  guinéen à leur égard suite à la  confiscation  et au  détournement   de leurs droits : «  L’USTG, qui est l’une des plus fortes centrales syndicales  de Guinée,  ses droits ont été confisqués  et détournés par le gouvernement, qui n’a pas voulu pour des raisons qu’il connait prétextant qu’il y a le bicéphalisme au sein de l’‘USTG. Donc le gouvernement a détourné nos droits en faveur d’une autre central qui est la CNTG ».

Poursuivant, le secrétaire général  adjoint affirme  que ;« devant cette situation l’USTG a adressé aussitôt une correspondance à la Confédération Syndicale Internationale (CSI) à laquelle elle est affilier  et la C S I a répondu en accordant une accréditation pour trois secrétaires généraux de l’USTG en plus de ses 3 accrédités par la CSI, deux autres de l’USTG ont  reçu leurs accréditations à travers l’UNI, ainsi l’USTG a été fortement représenté à cette conférence ».

Plus loin, il a fait savoir que les allégation porté contre eux sont belle et bien fausses ;« Lorsque nous écoutons des déclarations selon lesquelles l’USTG n’a pas été invitée et reçu dans les commissions de travail, lorsque nous écoutons des allégations selon lesquelles, on déclare que l’autre branche de l’USTG a été invitée par l’IE, mais ce sont des faux propos, qui son vérifiable, l’autre branche de l’USTG si elle a puis joindre Genève, c’est à travers la CNTG ».

Pour finir, Aboubacar Soumah dira que ; «qui ne dit rien consent, c’est ce qui m’a amené à parler, sinon, je ne peux pas répondre à un croquis vide,  ça n’a pas de sens, c’est perdre mon énergie et mon temps. »

Il faut rappeler qu’au mois de juin de chaque année se tient à Genève, la conférence internationale du travail à laquelle participe, toutes les centrales syndicales  représentants des travailleurs, les gouvernements et les organisations patronales  d’où le tripartisme en vue d’échangé sur les questions liées  aux relations sociales  entre les gouvernements, les patronats et les travailleurs.

Aye Condé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
15 − 6 =