Nouvelle Constitution: Alseny Makanéra Kaké apporte des éclairages

 

Le président du parti Front National pour le Développement (FND), Alseny Makanéra Kaké, a animé, le mardi 17 décembre, une conférence de presse  dans les locaux du siège de la coalition démocratique pour la nouvelle constitution (CODENOC) à Conakry pour  de l’actualité nationale.

Selon Alseny Makanéra Kaké,  « au sujet du projet de révision de la Constitution le président de la République a deux possibilités ; soit, passer par le referendum ou passer par l’assemblée nationale. En ce moment, il faut que le projet puisse bénéficier de deux tiers des membres de cette assemblée nationale. Mais lorsqu’il s’agit de l’établissement d’une nouvelle constitution, il n y a que trois méthodes : la méthode autocratique, comme celle de 2010 ; la méthode semi-démocratique ; et, méthode complètement démocratique. Mais quoi qu’il arrive, les députés guinéens, en ma connaissance, ne seront pas élus pour remplacer le peuple. Le peuple est souverain, c’est à lui seul d’adopter une constitution, … ».

Avant de dire : « Je me bats pour une nouvelle constitution. Et, j’ai une conviction certaine car lorsque nous avons la nouvelle constitution on ne parlera pas de troisième mandat. On parle de troisième mandat parce qu’on est avec l’actuelle constitution. Si demain, il y a une nouvelle constitution, on ne parlera pas de troisième mandat. Mais je vous dis en tant que guinéen, libre d’avoir une opinion sur les questions de la Guinée, moi je ne vois pas l’importance du débat d’un éventuel troisième ou pas. Ça n’a aucun sens sur le plan de la démocratie. Ce n’est pas la loi qui doit bloquer quelqu’un ou bloquer le peuple, le peuple est au-dessus de n’importe quel texte de loi. Si le peuple veut que vous continuiez, moi je pense qu’on vous laisse continuer. Si le peuple veut que vous ne continuiez pas, vous ne pouvez pas continuer ».

Enfin, le conférencier dira que : « ceux qui pensent que nous sommes des imposteurs, parce que nous voulons qu’il y ait une nouvelle constitution et  présagent que c’est pour un troisième mandat, nous leur apprenons que la démocratie, c’est l’exercice du pouvoir par le peuple et pour le peuple. Même la limitation, c’est en opposition de cette souveraineté du peuple qui doit décider à tout moment comment il doit être géré. Et d’ailleurs, les pays qui ont l’indice de démocratie les plus élevés au monde, ce sont ceux-là où il n’y a pas limitation de mandat. Malheureusement en Guinée, dès qu’on commence à parler de la démocratie, on parle des Etats-Unis, non. Les Etats-Unis d’Amérique, par rapport à l’indice de démocratie vient en 25ème position, alors que le Canada est 6ème, la France traine à la 39ème position. L’Allemagne est 9ème, alors qu’en Allemagne il n’y pas de limitation de mandat. Donc, il ne faudrait pas qu’on copie souvent chez les autres pour dire que c’est la meilleure façon.  On peut copier, mais on peut adapter tout aux réalités de nos pays. »

Aye condé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
22 − 15 =