Nigeria: les parlementaires mécontents de la hausse de prix de StarTimes

Au Nigeria, les parlementaires ont donné 2 semaines à StarTimes pour revoir ses prix à la baisse. L’opérateur aurait augmenté les coûts de ses abonnements de 30% alors que la TVA n’a augmenté que de 7,5% dans le pays.

Les députés de la Chambre des représentants nigériane ont déploré l’augmentation des tarifs d’abonnement de StarTimes. Pour les parlementaires, la hausse des coûts n’est pas proportionnelle à celle de la TVA qui n’a augmenté que de 7,5%.

StarTimes de son côté aurait augmenté ses frais d’abonnement de 30%. L’entreprise explique que ses nouveaux tarifs « doivent permettre de compenser certains coûts supplémentaires encourus pour ses opérations (en raison du taux de change élevé) en plus de prendre en compte l’augmentation des taux de la taxe sur la valeur ajoutée par le gouvernement ».

Pour se défendre, StarTimes a également rappelé qu’il appliquait actuellement la tarification à la carte, comme recommandé par le Parlement. Ce sujet est notamment un différend entre les autorités nigérianes et MultiChoice.

Le législateur nigérian a donné deux semaines à StarTimes pour revoir ses prix.

Avec A. Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
30 × 2 =