Négociations Gouvernement-SLECG : le syndicat attend du gouvernement un compte-rendu satisfaisant et des propositions réalistes

Les négociations entre le gouvernement et le syndicat des enseignants afin de trouver une issue favorable pour une sortie de crise, dans sa troisième journée ont démarré ce lundi 5 mars 2018 au palais du peuple avant d’être suspendues pour reprendre à 16h. cela, pour permettre à la délégation gouvernementale de s’entretenir  avec d’autres ministres afin de trouver des  solutions qui mettront fin à cette crise qui commencent à trop durer.

Selon le ministre Taliby Sylla, ils sont  dans une situation très délicate qui les interpelle  tous (gouvernement, syndicat) pour la paix sociale, la  tranquillité et la prospérité dans notre pays.

« Nous avons plusieurs choses dans ce que nous voulons vous dire, mais soyez rassurés que nous voulons  des propositions correctes, accessibles à tout le monde, durables dans le temps pour que nous sortions de ces crises répétées dans notre pays “, a affirmé le ministre Taliby Sylla.

La délégation gouvernementale à cette négociation par la voix du ministre Cheick Taliby Sylla pense qu’il est indispensable d’aller partager avec eux et arrêter un point de vu commun avant de venir faire   la proposition aux syndicalistes de l’éducation.

 «  Vous aller accepter que nous nous consultions avec d’autres ministres, mais soyez rassurez que ce n’est pas ceux là que vous connaissez  ou qui ont travaillé avec vous,  c’est d’autres qui ont une grande crédibilité au sein  du gouvernement. Vous nous accordez ça pour que dans l’après-midi ont se retrouve pour venir dire exactement ce qui a été cogité depuis les deux jours là et harmoniser ce matin », dira le ministre Taliby.

De son Oumar Tounkara a  au nom du bureau exécutif du SLECG,  de la commission de négociation  apprécié cette initiative et ne  trouve pas d’inconvénient   à cela.

« Nous souhaitons tout simplement que les consultations que vous allez faire tout de suite puissent  encore une fois répondre aux attentes du bureau exécutif national du SLECG, aux attentes des enseignants. Et que si on faisait le compte -rendu aux enseignants que ce compte rendu  des propositions que vous allez nous faire dans l’après-midi puissent être un compte-rendu satisfaisait. Nous souhaitons que ce soient des propositions réalistes, réalisables et satisfaisantes. A priori, nous vous faisons confiance ».

                                                                                MY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
1 + 21 =