Négociation entre le SLECG et le Gouvernement : Tibou Camara, dévoile les difficultés de trouver un accord

A l’issue des dernières négociations entre le gouvernement et le SLECG, qui a eu lieu mercredi soir dans la salle des Congrès du Palais du Peuple de Conakry, le ministre de l’Industrie, Tibou Camara est revenu devant la presse sur les difficultés de l’aboutissement d’un accord de principe pour mettre fin à la grève.

En effet, l’émissaire d’Alpha Condé a indiqué que l’État, en acceptant les négociations, est disposé à faire des concessions pour parvenir à un accord, mais reste cependant limité dans ses ressources.

« Sur les 8 millions, ce n’est pas possible, car il peut y avoir une incidence sur le budget de l’Etat. Les économies qui seront faites sur l’assainissement du fichier de l’éducation nationale pourraient être affectées aux enseignants », a dit Tibou Camara.

C’est dans cette lancée que le ministre d’État a déclaré que le gouvernement n’envisage pas de prendre un engagement qui pourrait avoir une incidence financière sur les caisses de l’Etat.

“Ce n’est pas un refus, c’est une réalité, l’Etat de notre économie ne nous permet pas d’ouvrir la boite de Pandore d’une augmentation”, a t-il conclu.
Pour sa part, le SLECG tient toujours à son mot d’ordre de grève, jusqu’à la satisfaction de leur point de revendications.

                                                                     Aboubacar Ben Soumah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
14 − 5 =