Ministère de l’élevage : la communauté kissi exige la démission de Patrick Millimono !

Les jeunes de la communauté kissi de Conakry ont tenu une réunion le lundi 06 juin pour  exiger  la démission de Patrick Roger Millimono au poste du ministre de l’élevage.

La rencontre a connu la présence de nombreux visages familiers de la Guinée dont le Député Michel Kamano, de l’artiste Elie Kamano.

Au cours des discussions, ces jeunes ont avant tout  rappelé le combat  que la communauté  a mené pour soutenir et  accompagner le chef de l’Etat dans ses actions notamment les différentes élections présidentielles et législatives où les préfectures de Gueckédou et Kissidougou ont donné une majorité écrasante au RPG Arc-en-ciel.

Pour Elie Kamano, l’un des fils de la communauté, toute la jeunesse rejette  la forme du décret.

Antoine Kila Ifono, jeune de la communauté, lui affirme que depuis qu’ils ont appris le décret nommant leur jeune frère au ministère de l’élevage qui a été refusé par Oyé Guilavogui nommé à la place de Patrick qui était déjà nommé  comme ministre de l’environnement des eaux et forêts, ils ont tous    ressentis de l’amertume  non seulement pour sa personne  mais aussi  pour toute la communauté.

 « Vous voyez tout de suite que nous sortions d’une réunion, il faut être clair, il faut se dire la vérité, on n’est pas contre le président de la République, on n’est pas contre le RPG, mais on est indigné par la façon dont ce deuxième décret a été pris, nous ne sommes pas d’accord. C’est bien sûr le pouvoir discrétionnaire  du président, mais la façon et la forme n’ont pas été respectées», a-t-il ajouté.

Pour ces jeunes, si Patrick fait la sourde oreille, il sera ignora par la communauté.

 «  M. Patrick est un citoyen libre, il est libre de ses convictions politiques, il est libre de tous ses mouvements, mais à vrai dire  on est aussi nous en droit de dire  qu’on ne peut pas accepter et on ne pourrait pas être avec lui pour l’accompagner dans ses fonctions. Et s’il s’entête il perdra toute la communauté », a souligné M. Ifono au nom des jeunes.

Le doyen Michel Kamano prenant la parole de son côté reconnait que  «  La jeunesse de la communauté dans sa majorité rejette  et demande au ministre de démissionner. Mais ayez la sagesse de dire parmi cette jeunesse, même si c’est la minorité, il y a la minorité qui  a dit nous ne sommes pas partant, nous voulons qu’il ait des États généraux, remettons –nous autour de la table. Comment vous allez faire ça, rien que cette réunion, elle va parvenir au président de la république…  Vous l’aviez dit si Patrick  ne démissionne pas, il ne faut pas qu’il aille pour faire la  campagne et on ne votera pas pour lui. Le plus important pour moi, pour vous, pour chacun de vous, c’est notre communauté… Quand on va revenir pour les États généraux de  la communauté, nous allons nous rapprocher davantage ».

                                                                                                             Mohamed Y

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
20 × 4 =