Mines : « le Ghana est un pays minier ainsi que le Togo, le Liberia et la Sierra Leone mais pourquoi ils ne sont pas membres de l’interafricain de la prévention des risques professionnels »,  s’interroge le Pr Alpha Condé

Le président de la République, le Pr Alpha Condé a posé cette question, au cours de son discours d’ouverture de la cérémonie de lancement du 1er Congrès africain de la sécurité et de la santé au travail dans les mines et carrière (CASSMICA), le mardi, 3 septembre à Conakry. Cette cérémonie de lancement a été présidée par le président de la République, Alpha Condé

« Nous ne devons pas suivre la colonisation, … Quand je vois la liste des pays, je ne vois que des pays francophones ; mais dans l’Afrique de l’Ouest, il y a le Ghana qui est un pays minier, il y a le Togo qui est aussi un pays minier, le Liberia, la Sierra Leone, pourquoi ils ne sont pas membres. Nous n’allons pas accepter francophone, anglophone, lusophone, etc. Non, quand nous voulons faire la protection, nous devons accepter les autres pays aussi, … Donc, sortons du carcan dans lequel la colonisation nous a enfermé et voyons l’Afrique. Battons-nous pour que tous les travailleurs africains puissent bénéficie des mêmes avantages, qu’ils aient la même protection, c’est ce que je vous demande, … », a martelé Alpha Condé.

Principal hôte de ladite cérémonie, le Directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Malik Sankhon  a fait constater qu’ « En dépit des efforts consentis pour améliorer la sécurité et la santé au travail, le nombre d’incapacités précoces dans les mines et carrières demeure relativement élevé. Au-delà de son caractère promotionnel, de sécurité et santé au travail, dans les mines et carrières, ce congrès est aussi l’occasion pour la Guinée, qui abrite déjà le centre africain de développement minier, d’avoir le siège permanent du congrès africain sur la sécurité, la santé dans les mines et carrières».

Enfin, il a estimé que « cette démarche s’inscrit dans la vision d’un développement minier responsable porté par le chef de l’Etat. Nous souhaitons à travers cette première édition, faire croitre la prise de conscience sur la sécurité et la santé au travail, vecteur de croissance économique et de développement responsable. C’est un enjeu majeur pour l’Afrique de prendre en compte et de définir des conditions de travail conformément aux standards internationaux».

Le président de IAPRP, Charles Kouassi  tout en se réjouissant de la présence du président Alpha Condé à cette cérémonie de lancement des activités de ce 1er congrès ainsi que de celle des membres du gouvernement s’est  engagé à faire du CASSMICA, une activité pérenne.

A signaler que ce 1er congrès regroupe 250 cadres  venants de 15 pays membres de l’inter africain de la prévention des risques professionnels (IAPRP).

Aye Condé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
21 ⁄ 7 =