Média : l’UPF-Guinée invite les journalistes à s’impliquer dans la préservation de la paix

« Média et Préservation de la Paix », tel est le thème d’une conférence de presse organisée par l’Union Internationale de la Presse Francophone, Section Guinéenne (UPF – Guinée) le jeudi 26 juillet à Conakry.

 

C’était une rencontre d’échanges entre des anciennes icônes de la presse guinéenne et la nouvelle génération de journalistes sur leur rôle à jouer pour la préservation de la paix surtout en cette période de crises que traverse la Guinée due la hausse inattendue du prix du carburant à la pompe.

L’objectif est d’inviter la presse guinéenne à une réflexion afin d’apporter quelques pistes de solutions à la crise guinéenne. Sur la question, le président de l’UPF – Guinée, Ibrahima Koné a souligné ceci : « C’est pour moi une grande joie de venir partager avec vous les amplitudes et les inquiétudes, les angoisses qui sont celles de notre peuple. En ces moments de troubles et des mouvements sociaux, nul n’ignore aujourd’hui, la place qui revient à notre corporation dans l’édification d’une société de paix et de démocratie, pour nous permettre de jouir  pleinement de notre droit à l’expression. Il nous incombe d’harmoniser  nos actions afin de fournir au peuple, l’instrument nécessaire à la paix et à la solidarité ».

En sa qualité de président de l’Union de la Presse Francophone Section Guinéenne, M. Koné dit qu’il lui revient donc le devoir d’inviter les confrères à une réflexion collective pour engager des mesures objectives.

Dans la foulée, Ibrahima Koné a ajouté que la presse est l’une des pièces motrices pour le redressement d’une nation : «  Nous sommes les seuls à pouvoir calmer les tensions en fonction des analyses que nous faisons, ce n’est pas pour rien que le terme de quatrième pouvoir nous ait attribué, il prend en compte notre pouvoir d’investigation, notre pouvoir d’objectivité a l’information juste. Dans le passé, notre pays a connu des crises, parmi lesquelles on peut citer celle du 27 août 1977 et des récentes crises de 2006 et de 2007 au temps de feu Général Lansana Conté, président de la République. Nos doyens ici présent, ont prêté serment de non seulement sauver la patrie, mais aussi renforcer le tissu social à travers des analyses. Et nous, la nouvelle génération, il est important de se mettre à leur écoute afin de nous enrichir de leur expérience et de leur savoir-faire ».

Cette rencontre d’échanges entre ces icônes de la presse guinéenne avec la nouvelle génération de journalistes était de savoir comment amener le journaliste à s’impliquer davantage dans la recherche de la paix, a soutenu M.Koné.

 

                                                   Aboubacar Ben Soumah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
36 ⁄ 18 =