Médecine : Dr Mamady Diakité, spécialiste en Drépanocytose explique les causes de la maladie

Ce 19 juin étant la journée mondiale de la drépanocytose, notre rédaction a tenu à rencontrer  un médecin spécialiste pour nous  parler de cette maladie. Lire ci-dessous !

Parlez-nous de la drépanocytose

Dr Mamady Diakité :

Merci à vous d’avoir suscité cette question qui est d’intérêt public et certain. Avant de parler de la drépanocytose, je profite de cette journée pour présenter une pensée pieuse et ma sympathie à tous les patients souffrant de cette pathologie. Pour parler de la drépanocytose, il faut savoir que c’est une maladie héréditaire , c’est-à-dire une maladie avec laquelle on nait et qu’on hérite des parents, donc ,c’est une maladie héréditaire et qui est due à des anomalies génétiques, ces anomalies génétiques, quand on rentre un peu dans la chimie , il y’a un remplacement d’acide aminé pour la formation des différentes protéines ,il faut qu’il y’ait une succession d’acide aminé et l’hémoglobine  qui est le constituant majeur des hémoglobines rouges fait partie de cette protéine, donc dans sa constitution normale, il y’a une succession qui est connue mais au cours de la drépanocytose ,il y’a un remplacement d’un acide aminé par un autre. Ce qui est responsable maintenant de la formation d’une hémoglobine anormale théoriquement appelé  hémoglobine S et cette hémoglobine anormale est à la base des différentes manifestations .Dans le monde, plus de 100 000 000 de personnes sont atteintes de la maladie et notre contrée, l’Afrique subsaharienne a une très grande prévalence.

Comment peut- on contracter cette maladie ?

Dr Mamady Diakité : comme je le disais au début, ce n’est pas une maladie contagieuse, c’est une maladie héréditaire. Celui qui fait la drépanocytose a pris le germe chez l’un des parents ou chez les deux parents et il va naitre avec et grandir avec, vivre avec. Avec les traitements actuels, cela permet de palier à certaines situations chaotiques mais on dira que le patient vivra avec cette maladie.

Comment se manifeste cette maladie ?

Avant de vous préciser comment  la maladie se manifeste, il faut remonter un peu dans sa physiopathologie, c’est-à-dire une fois que la maladie est là, qu’es qui se passe dans l’organisme normalement ? Le globule rouge son rôle majeur, c’est de distribuer l’air frais qu’on respire à tous les tissus et  nous débarrasse du gaz carbonique qui doit être expiré .Mais  au-delà de l’air ,il y’a aussi des nutriments, les aliments que nous mangeons l’organisme a besoin de çà ,le mettre en action avec l’oxygène pour produire de l’énergie et pour que tous ces éléments soient distribués, il faut la présence de l’hémoglobine qui se trouve dans les globules rouges et pour que globules rouges aussi se déplacent dans tous les tissus ,pour essayer de ravitailler ,il faudra qu’il y est une fluidité d’action et au cours de la drépanocytose ,il y’a deux propriétés majeures de globules rouges normales qui  sont perdues, c’est la propriété de la déformabilité et la propriété de la plasticité ,ces deux propriété lui permettent  dans les gros vaisseaux de circuler normalement et dans les petit vaisseaux d’adapter sa taille au  calibre du vaisseau ce qui lui permet de circulé dans les grands et petits vaisseaux. Mais au cours de la drépanocytose comme il y’a une déformation du globules rouges cela fait que le globule rouge anormal peut circuler dans les grands vaisseaux ,mais dans les petits vaisseaux, il est bloqué et quand il est bloqué, les parties de derrière qui ne reçoivent pas d’oxygène, qui ne reçoivent pas de nutriment vont se manifester par des crises de douleur, çà c’est le premier aspect du drépanocytose et le deuxième aspect, si les globules rouges anormaux viennent bloquer la circulation ce qui va se passer, il y’a les macrophages qui viennent les détruire pour libérer la circulation sanguine et fait de détruire ses globules rouge alors que leur remplaçant n’est pas encore fabriqué, cela met un vide et c’est ça qui est responsable de l’anémie , donc les deux manifestations principales de la drépanocytose ,c’est les crises de douleur.

Quelles sont les couches les plus touchées par cette maladie ?

On ne dirait pas qu’il y’a des couches vulnérables en tant que telle, mais  les communautés dans lesquelles nous avons des mariages consanguins qui sont fréquents sont les plus touchés par cette maladie.

Comment peut-on éviter la drépanocytose ?

L’avantage avec la drépanocytose même si pour traiter et éradiquer complètement la maladie chez quelqu’un qui est porteur est difficile, mais l’avantage est qu’on peut l’éviter. C’est une maladie évitable et pour éviter la drépanocytose, il faut d’abord passer par les campagnes de sensibilisation et faire un bilan prénuptial et si en rapport avec ses deux résultats, on trouve que les deux conjoints ne sont pas compatibles et qu’ils ont la possibilité de faire des enfants drépanocytaires, c’est d’essayer de choisir dès le départ avant de se lancer dans cette aventure.

                                                                                     Propos recueillis par Aye Condé

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
19 + 27 =