Manifestation de rue du 14 octobre 2019: les femmes du FNDC appellent  “les forces de sécurité à s’inspirer du modèle algérien”

 

« Appel des femmes du FNDC à l’endroit des forces de défense et de sécurité », tel était le thème d’une conférence de presse organisée par les Femmes du front national pour la Défense de la Constitution (FNDC), ce jeudi 10 octobre 2019 à la maison de la presse, sise à Kipé dans la commune de Ratoma à Conakry.

Selon elles, l’exercice du droit de manifester est un droit constitutionnel que nul ne peut s’arroger le droit de suspendre, à plus fort raison de supprimer. «C’est dans cet esprit que nous adhérons officiellement à la déclaration N° 22 du FNDC appelant les guinéens à une série de manifestations à partir du lundi 14 octobre contre le troisième mandant. Au regard des violences et répressions, accompagnées de perte en vies humaines que notre peuple a connu ces dix dernière années, nous en appelons à toutes les composantes de nos forces de l’ordre et de sécurité à tout mettre en œuvre pour préserver l’intégrité physique et la vie des citoyens ».

Pour leur présidente, Hadja Sangbé Condé, « elles disent être sures que les forces de l’ordre feront tout pour s’inspirer du modèle algérien.  «Nous sommes sûres que nos forces de police, nos forces de gendarmerie, nos forces armées ainsi que nos forces spéciales, toutes issues des entrailles du peuple martyr de Guinée feront tout, pour s’inspirer du modèle algérien pour ne pas verser le sang de ce peuple en refusant d’exécuter des ordres manifestement illégaux »

Avant d’inviter  à cet effet « toutes les femmes éprises de valeurs démocratiques, de paix et de justice, soucieuses de l’avenir de la Guinée, de ses filles et fils, à se mobiliser massivement pour manifester à partir du lundi 14 octobre pour la défense des acquis démocratiques ».

Aye Condé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
26 ⁄ 13 =