Mali: le mauritanien El-Ghassim Wane, nommé émissaire de l’ONU

El-Ghassim Wane a été nommé ce lundi par le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres. Il va remplacer le Tchadien Mahamat Saleh Annadif à la tête de la Minusma, cette importante force de la paix de l’ONU qui compte près de 14 500 hommes au Mali.

Juriste de formation, El-Ghassim Wane a fait ses études au Sénégal et en France, avant de gravir les échelons à l’Union africaine. Chef de la division de la gestion des conflits, attaché à la division des réfugiés, porte-parole de l’UA : El-Ghassim Wane a enchaîné une série de postes clés au sein de l’institution panafricaine avant de diriger, de 2009 à 2015, le département « Paix et sécurité » de la Commission de l’UA.

En le désignant émissaire de l’ONU au Mali, Antonio Guterres compte notamment sur son expertise en matière de résolution des conflits. En effet, El-Ghassim Wane part en « terrain connu » relève un diplomate, qui vante son carnet d’adresse. « Au nom de l’UA, El-Ghassim Wane était le chef d’orchestre du déploiement des forces armées africaines en appui à l’opération Serval », ajoute cette source qui se souvient que le diplomate africain était très impliqué pour faire infléchir les positions de la junte alors dirigée par Amadou Sanogo.

Mais El-Ghassim Wane est aussi un technicien. « Un grand bosseur solitaire », selon un connaisseur des arcanes de l’UA. « Tout le défi pour lui, poursuit cet observateur, sera d’être un bon politicien » pour diriger la Minusma.

Avec RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
27 + 11 =