Mali : « J’ai été très clair avec les militaires de laisser gérer la transition par un civil, … », dixit, l’Iman Mahmoud Dicko sur la Transition :

A en croire l’Iman Mahmoud Dicko, il n’a pas de rôle à jouer dans la transition qui s’annonce mais de sa mosquée il aura son point de vue à donner de temps en autre.

Qui pour diriger la transition au Mali ? L’imam Dicko nous en dira : « J’ai demandé aux militaires de respecter leur serment et de ne pas penser que le peuple malien va encore, après toute cette lutte, se laisser entraîner dans des arrangements où l’on se partagerait des postes. J’ai été très clair avec les militaires de laisser gérer la transition par un civil car je n’ai pas fait toutes ces luttes pour que la communauté internationale puisse sanctionner le peuple malien, je l’ai fait pour atténuer la souffrance de mon peuple. Je n’aimerai jamais voir mon peuple se retourner contre moi … Le combat que je mène c’est au nom du peuple malien. J’invite les maliens qu’ils s’impliquent davantage dans la gestion de la chose publique. Je ne veux pas que le résultat de mon combat risque de payer par le biais des sanctions de la communauté internationale à cause des militaires. Ces jeunes soldats sont mes enfants, j’espère qu’ils m’entendent et qu’ils sont conscients de céder …»

Le choix pour la présidence de la transition est porté sur un civil par l’Iman Dicko : « parce que je ne souhaite pas que l’on se mette dans une situation qui nous mette en porte –à –faux avec la communauté internationale. Il faut faire en sorte de conserver avec elle de bonnes relations pour qu’elle nous accompagne et que nous puissions vraiment sortir de cette situation. », nous fulmine l’Iman Dicko.

Avec Lebanco.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
24 ⁄ 8 =