M.E.F : un cadre de concertation voit le jour avec des opérateurs économiques

La ministre de l’économie et des finances,  Malado Kaba vient de procéder à la  création d’un cadre de concertation  avec des opérateurs économiques appelé «  ECONOMIE Fala-Dhe » mais aussi au lancement d’une application mobile à l’intention de ces opérateurs appelé  ‘’ « MAKITY »  qui sera un nouveau instrument pour accélérer la croissance dans notre pays. La cérémonie de création officielle du cadre de concertation et de lancement de l’application mobile a eu lieu ce mercredi 25 octobre 2017, dans un complexe hôtelier de la place.

Il existe Désormais un  cadre de concertation entre la ministre de l’économie et des finances et les opérateurs économiques  guinéens. Et cette concertation se  tiendra au moins deux fois par an.

Selon Malado Kaba, pour ce cadre,  elle souhaite écouter le secteur privé, dialoguer régulièrement avec lui, instaurer un débat économique qui permettra d’identifier avec les acteurs du secteur privé d’autres reformes pouvant aider à accélérer  l’atteinte des objectifs de croissance.

«  Comme vous le savez,  l’économie n’est rien sans  le secteur privé, sans les opérateurs économiques. Donc nous avons voulu  instituer  un espace de dialogue que nous souhaitons désormais régulier au moins deux fois par an, pour pouvoir discuter avec les opérateurs économiques, échanger avec eux sur la perception de la situation économique,  également trouver ensemble des solutions pour pouvoir les promouvoir puisse que ce sont eux qui sont au cœur de notre économie. Ce sont eux qui créent la richesse, ce sont eux qui créent des emplois, et ce  sont eux je dirai qui contribuent à la mobilisation de nos recettes fiscales », explique Mme Malado Kaba.

Par ailleurs, cet instrument MAKITY les permettra  à mieux comprendre les évolutions économiques de court terme afin de mieux  assigner, aligner et guider les politiques économiques dans leur conception et leur pilotage, mais aussi  permettre de collecter sur une base volonté et anonyme les informations liées aux secteurs  respectifs  des opérateurs économiques et d’établir un indice conjoncturel de confiance. Il  s’agit d’un outil de sondage d’opinion pour mieux appréhender le processus de formation des décisions d’investissements des acteurs du secteur privé

Pour Malado Kaba « Cet outil,  il faut le comprendre  comme un instrument complémentaire, il ne s’agit pas d’avoir  uniquement une interface informatique, ça ne remplace pas du tout les rencontres et les dialogues avec le secteur privé, mais comme vous le savez quand on conduit la politique économique, quand on conçoit des politiques économiques, il faut aussi  que ce soit baser sur des chiffres, c’est important. Cet outil va nous aider justement à mieux connaitre notamment les données des entreprises, les données de nos opérateurs notamment concernant l’investissement, puisse que je dirai c’est au cœur  de la croissance »

Pour terminer elle dira ceci : «  cette journée  est la vôtre  et celle de l’économie, alors Parlons Economie, Economie Fala-Dhe ».

 M Y pour Africa-Tribune

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
36 ⁄ 9 =