Lutte contre les produits périmés : 153,583 tonnes saisies à Matam en 2018 (Chef section contrôle qualité de Matam)

Dans la lutte contre la prolifération des produits périmés dans le marché, le service contrôle  et qualité de la commune de Matam a procédé à la fois à la saisie et à la destruction de 153,583 tonnes de produits primés  toutes catégories confondues au compte de l’année 2018. Ces chiffres ont été donnés le mardi 15 janvier 2019  par le chef section qualité de la commune de Matam en marge d’une opération de destruction de plus de 900 tonnes de bouillons périmés.

Interrogé par notre reporter, le chef section contrôle qualité de la commune de Matam, Elhadj Ibrahima Oularé,  précise que  pour l’exercice 2018, son service a saisi et détruit  153, 583 tonnes de produits périmés  toutes natures confondues : « Pour l’exercice 2018, nous avons pu faire diverses destructions notamment  Crème ‘’ Santex’’ 600  sacs,  du l’aile :27,125  tonnes , tomate ‘’bonne  chance’ :6 1,222 tonnes ,  pomme fruit : 32,500 tonnes, Jus Energy ‘’ Robo king : 12 tonnes :  lait concentré non sucré : 21,736 tonnes ».

Pour la réussite de cette opération de saisie des produits périmés  impropres à la consommation et destinés à la destruction dans les marchés et magasins de Matam mais aussi de certaines sociétés d’importation de denrées alimentaires commence d’abord par une inspection sur le terrain, des audits et des constats, etc. Et sur ce point, le chef section contrôle qualité de cette commune où se trouve le plus grand marché de la capitale (Madina) affirme : « C’est à l’issue d’un contrôle soit ponctuel ou quotidien ou encore mensuel, mais  parce que des contrôles au niveau des postes de contrôle à Madina que les inspecteurs sont repartis par groupe d’inspection, et chaque moi,  ils effectuent le contrôle dans les magasins, ils donnent des conseils, ils procèdent à la  saisie, au prélèvement des  échantillons  pour des fins d’analyse. Pour l’année 2018, par exemple, nous avons fait  au moins 63 prélèvements de divers produits analysés…. ».

M. Oularé rassure qu’au compte de cette année 2019, son service compte redoubler d’efforts pour réduire le taux de produits périmés  afin que la population ait accès aux produits sains : «  Nous allons redynamiser les opérations de contrôle et d’inspection. Il y’ aura non seulement les missions  mensuelles des équipes,  mais aussi des missions ponctuelles qui vont identifier des  cas d’anomalies pour amener les gens à mieux s’imprégner de ce qu’ils font dans leurs magasins de stockage. Parce qu’il n’y a pas que la date d’expiration, il y a les conditions de conservation qui sont très importantes».

                                                                                                Mohamed Y

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
24 × 10 =