Lutte contre les migrations irrégulières: le ministre du commerce reçoit deux délégations

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le ministre du commerce, Marc Yombouno a reçu ce mardi 28 novembre 2017, une délégation composée du Centre du Commerce International (CCI) et de l’Union Européenne (UE). Les échanges ont porté sur les solutions à envisager  pour lutter contre les migrations irrégulières des jeunes guinéens vers l’Europe, mais aussi  de l’immigration irrégulière des jeunes africains notamment guinéens vers l’Europe.

Cette délégation a aussi sollicité l’appui  du ministère du commerce en vue donc de la finalisation, puis ensuite de la mise en œuvre avec succès de ce programme intégra.

Durant une heure d’échange, le ministre du commerce et ces deux délégations ont trouvé quelques pistes de solutions qui pourraient éviter aux jeunes de mourir dans le désert où dans la mer.

Selon Aissatou Diallo, en charge du portefeuille Afrique de l’ouest et Océan Indien au sein du  Centre du Commerce International de l’agence de coopération technique conjointe des nations unies et de l’organisation mondiale du commerce  au sortie de la rencontre explique :« Nous sommes ici au ministère du commerce qui est en fait la contrepartie nationale du centre du commerce international en Guinée pour pouvoir rencontrer le ministre du commerce, partager avec lui la manière dont le CCI compte répondre à la demande de la Guinée pour pouvoir freiner les migrations irrégulières des jeunes vers l’Europe, et solliciter son appui en vue donc de la finalisation, puis ensuite de la mise en œuvre avec succès de ce programme intégra. Nous étions aussi accompagné d’une délégation de l’union européenne en Guinée   pour pourvoir discuter  avec le ministre notamment à la lumière des récents événements qui se sont passés en Libye, comment ce programme intégra pourrait donc lutter contre ces immigrations irrégulières des jeunes guinéens vers l’Europe, en les offrants des opportunités économiques en termes d’emploi ici en Guinée. Et ensuite répondre aussi aux objectifs du plan national de développement économique et social qui a été présenté à Paris il y a quelques jours, notamment au pilier 2 sur la transformation économique. Et le pilier 3 qui porte sur le développement du capital humain donc, trouver des opportunités économiques d’emploi pour les jeunes et les femmes en Guinée de matière  à ce qu’on se sente bien et qu’on ait envie  de pouvoir prospérer  dans son pays et apporter sa contribution, à l’identification d’une Guinée émergente ».

De son côté, le ministre du commerce, Marc Yombouno  a, avant tout remercié le centre du commerce international sur la proactivité et aussi le respect des engagements pris et aussi remercié la délégation de l’Union Européenne qui l’accompagne.

Pour Marc Yombouno,  le fonds fiduciaire a été annoncé en début de cette année pour la Guinée et la présence dans notre pays des agents d’exécution  qui répondent aux sollicitations du gouvernement mérite des remerciements du CIC.

« Vous avez vu avec l’actualité, ce que nous vivons à travers les informations, les images, du calvaire de nos jeunes, de nos parents au niveau du Maghreb et de la méditerranée. Et que cette mission vienne  pour nous annoncer finalement les activités de bouclage d’un programme qui va faire en sorte que nos jeunes restent ici , qu’ils trouvent des opportunités d’emploi, des opportunités pour s’épanouir, je crois que c’est une très bonne chose. Et nos attentes, c’est de faire en sorte que, cette mission tienne en compte les préoccupations de la jeunesse guinéenne, prenne en compte aussi des réalités de notre environnement pour que ce programme soit un programme pilote.  Et  que cela soit aussi  quelque chose qui donne des leçons à nos  jeunes pour ne plus penser à aller ailleurs mais développer des initiatives qui puissent les maintenir chez nous », a souligné M. le ministre.

                                                                      Mohamed Y

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
20 − 12 =